Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉVISION

Canal + accuse NDS de piratage

22/03/2002

Le groupe français a attendu la fin des négociations sur le rachat de Stream pour traîner en justice la filiale du goupe de Rupert Murdoch.

En attaquant en justice NDS, filiale de News Corp., pour« opération de sabotage visant à réduire [sa] part de marché dans la télévision numérique »,Canal + fait contre mauvaise fortune bonne communication. Le dépôt de la plainte, en Californie, tombe à pic pour jeter la lumière sur la responsabilité du piratage dans les pertes abyssales de Telepiù. La filiale italienne de Canal + plombe 70 % du résultat d'exploitation (- 370 millions d'euros) du groupe de Pierre Lescure.

Trop de téléspectateurs clandestins en Italie

Au total, cette télévision à péage aurait accumulé 1,64 milliard d'euros de pertes en neuf ans ! Un trou dont le piratage, plus encore que l'inflation des droits sportifs, est jugé responsable. La direction de Canal +, à qui Jean-Marie Messier a donné deux ans pour redresser la barre, a dû attendre la fin des négociations sur le rachat de Stream, le bouquet concurrent de Rupert Murdoch en Italie, pour porter son accusation contre NDS. Mais son projet de fusion de Stream et Telepiù, soumis aux autorités antitrust italiennes, implique une victoire parallèle sur le piratage : les téléspectateurs clandestins sont, en Italie, aussi nombreux que les abonnés aux deux bouquets (2,2 millions)...

« Au moment où nous nous apprêtons à changer nos cartes à puce, nous ne pouvons tolérer qu'un concurrent majeur utilise ses ressources financières et technologiques pour en permettre le piratage »,affirme François Carayol, président de Canal + Technologies. Engagé dans un programme mondial de renouvellement de ses cartes en 2002, le groupe accuse NDS, preuves à l'appui, d'avoir investi de lourds moyens dans la recherche du code confidentiel de son système de protection (Media Guard). Avant de le transmettre à un site Internet fréquenté par des fabricants de cartes pirates... Actuellement, une vingtaine d'opérateurs utilisent ce système de verrouillage parmi lesquels Canal +, Telepiù, CanalSatellite ou encore ITV en Grande-Bretagne. Pour Canal +, le préjudice porte sur« plus d'un milliard de dollars ».De quoi restaurer, en dommages et intérêts, les comptes du groupe. Selon Abe Peled, président de NDS, de telles accusations sont« outrageuses »et« sans fondement ».Seule serait en cause« la faiblesse de la technologie des conditions d'accès de Canal +».Quoi qu'il en soit, cette offensive juridique confirme que le groupe français ne se contente plus d'opérations techniques de neutralisation des cartes pirates. Comme le montre le démantèlement récent de réseaux de fabricants clandestins, la veille est aujourd'hui autant policière et juridique que technologique.

Envoyer par mail un article

Canal + accuse NDS de piratage

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.