Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

CULTURE

L'intégrale du Louvre en ligne

29/03/2002

Le musée lance un programme ambitieux de développement sur Internet, estimé à près de 8 millions d'euros et entièrement financé par du mécénat.

C'est l'un des plus grands chantiers culturels de ce nouveau siècle. »Catherine Tasca, ministre de la Culture, ne s'est pas privée d'un certain lyrisme en participant, la semaine dernière, au lancement du programme de développement Internet du musée du Louvre. Ce projet sur cinq ans, d'un montant évalué entre 6,5 et 8 millions d'euros (hors coût des bases de données d'oeuvres et des salaires des soixante personnes mobilisées à cette occasion), prévoit la mise en ligne de l'intégralité des 35 000oeuvres exposées dans les salles ainsi que des 130 000 dessins du département des arts graphiques.

Dès 2003, les internautes du monde entier auront accès gratuitement, sur louvre.fr, à ces 165 000oeuvres. Ils pourront aussi se promener virtuellement dans le musée et préparer leur visite à l'aide de plans interactifs et de guides sur mesure. Ensuite, pendant la visite, un système nomade sera mis en place, permettant de télécharger des informations sur ordinateur portable.« Notre objectif est de soutenir la fréquentation et d'améliorer les conditions de visite du musée »,résume Henri Loyrette, président-directeur du Louvre.« Nous souhaitons également renforcer les liens avec nos différents publics en développant des outils de personnalisation et du contenu pédagogique pour les enseignants et les familles »,ajoute Catherine Jaques, responsable du site.

En 2004, le site inaugurera sa billetterie en ligne. Une façon de désengorger les caisses du Louvre et d'augmenter ses ressources propres grâce à la vente de billets (pour le musée et pour les manifestations à l'auditorium), d'ouvrages et d'objets dérivés.« La vente en ligne est un enjeu, mais il est trop tôt pour faire des projections de chiffre d'affaires,assure Christophe Monin, chef du service de la communication du musée.Nous pensons en revanche atteindre une fréquentation sur le Web de 10 à 15 millions de visites vers 2010, contre 6 millions en 2000. »

Le Crédit lyonnais revient au mécénat

Le financement de ce programme ambitieux repose entièrement sur du mécénat. Il s'agit d'un parrainage de compétences pour Accenture (mise à disposition de consultants) et technologique pour Blue Martini Software, dont la contribution représente pour chacun un montant équivalent à 1 million d'euros. Mais cette opération marque surtout le retour du Crédit lyonnais dans un domaine auquel il avait renoncé après le scandale financier révélé en 1993 et le débarquement du président Haberer. Pour tourner définitivement cette page, la banque, privatisée depuis 1999, était à la recherche d'un projet au prestige incontestable. Le programme Internet du Louvre s'est imposé... La banque y contribue à hauteur de 4 millions d'euros sur cinq ans.« De ses années difficiles, le Crédit lyonnais a conservé un handicap d'image important, non auprès de ses clients mais du reste de la population,commente Jean Peyrelevade, président de la banque depuis 1993.Ce mécénat va nous permettre de reprendre une dimension citoyenne en contribuant à la mise en valeur du patrimoine, tout en revalorisant notre image. »CQFD !

Envoyer par mail un article

L'intégrale du Louvre en ligne

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.