Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

RADIO

Droits radio du football : la LNF capitule

12/04/2002

Un décret de la loi sur le sport datant de 1984 doit bientôt rendre caduque la notion de droits radio en France. La Ligue nationale de football a déjà annulé son appel d'offres concernant le championnat de France.

La Ligue nationale de football (LNF) a plié. Jeudi 4 avril, elle a officiellement annulé son appel d'offres concernant les droits radio du championnat de France, un projet décrié par les opérateurs et les pouvoirs publics. La LNF a baissé pavillon devant le projet de décret visant à rendre caduque la notion même des droits radio en France. Ce décret, en application de la loi sur le sport de 1984, est en cours de validation. Son texte stipule que« le droit d'exploitation audiovisuelle d'une manifestation ou d'une compétition sportive pouvant faire l'objet d'une cession n'a pas lieu de s'appliquer aux radios »et que« les commentaires radiophoniques relèvent de l'information du public à laquelle les fédérations sportives et les organisateurs de compétition ne peuvent faire obstacle ». « La notion même de droits radiophoniques sera devenue illégale »,confirme Olivier Meïer, chef adjoint du cabinet de Marie-George Buffet, la ministre de la Jeunesse et des Sports.

Les négociations se poursuivent

Alors qu'aucun accord concernant les matchs de la Coupe du monde n'a été signé entre le GIE Sport libre et RMC Info, le décret n'attend plus que les avis favorables du Conseil supérieur de l'audiovisuel et du Conseil d'État. Mais c'est le Premier ministre qui le signera.« Sauf éléments nouveaux, le cabinet de Lionel Jospin nous a déjà donné un avis positif »,indique Olivier Meïer. Le temps presse : il faudrait que le décret soit signé avant le second tour de l'élection présidentielle. Le délai de réflexion du Conseil d'État est donc compté. Néanmoins, la LNF ne baisse pas les bras. Gérard Bourgoin, son président, confie que les négociations avec les radios se poursuivent. Les « frais techniques » ont simplement remplacé les « droits radio » :« Ces prestations techniques peuvent être discutées, mais il est évident que, dans ce cadre, les radios peuvent aller au contentieux si elles estiment qu'il y a eu abus »,conclut Olivier Meïer.

Envoyer par mail un article

Droits radio du football : la LNF capitule

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.