Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉVISION

L'affaire Canal+ côté Croisette

26/04/2002

Le 39e Marché international des programmes de télévision (MIP-TV) avait démarré plutôt tranquillement, le 15 avril, sous le soleil de Cannes. Et puis, le lendemain vers 16 heures, la nouvelle a commencé à circuler : Pierre Lescure, PDG débarqué de Canal +, est remplacé par Xavier Couture. Après la démission de Denis Olivennes, David Kessler, le directeur général du CNC, avait déjà appelé les pouvoirs publics à la vigilance. Vers 16 h 30, c'est lui qui annonce la nouvelle...

Effervescence

Chez les journalistes, c'est l'effervescence. Les uns convergent vers le stand de Canal+, d'autres vers « le patio », le QG de la chaîne sur le port de Cannes, où l'on prépare une soirée autour desLumières de Brindisi, un documentaire signé Jorge Semprun, président du conseil de surveillance. Les patrons de la chaîne - Bibiane Godfroid, Marc-André Feffer, Dominique Farrugia, Alain de Greef et Jorge Semprun - se sont enfermés dans un bureau vitré, vite surnommé « le loft ». Les visages sont tendus.« Je me sens comme Truffaut et Godard pendant le festival de Cannes de 1968 »,lâche Alain de Greef.

Fin d'après-midi, silence sur « le patio ». L'assemblée générale des salariés de Canal+ est retransmise en direct. Quelques larmes saluent l'intervention de Pierre Lescure,« le seul patron avec qui j'ai signé »,lance Dominique Farrugia, qui continue toutefois de« travailler sur la grille et les programmes ». Bibiane Godfroid lui fait écho :« J'ai une chaîne à faire vivre, des abonnés ». Vingt heures : l'intervention de J2M au journal de David Pujadas, sur France 2, provoque un sursaut de colère. Au nom du conseil de surveillance du groupe Canal+, Jorge Semprun lit un projet de communiqué rédigé à la hâte contre cette décision« qui laisse augurer le pire ». Une centaine de salariés de Canal+ a maintenant rejoint « le patio ». À 22 heures, la messe est dite. Le staff du groupe a déserté Cannes pour rejoindre Paris.Les Lumières de Brindisisont restées éteintes.

Envoyer par mail un article

L'affaire Canal+ côté Croisette

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.