Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Télévision

Un Mondial à haut risque pour TF1

10/05/2002

La Coupe du monde de football est un gros pari financier pour TF1. Les recettes publicitaires suffiront-elles à rentabiliser les 65 millions d'euros investis dans l'événement ? Pas si sûr...

Les Bleus vont encore aller au bout. »Étienne Mougeotte, le vice-président de TF1, prend le pari d'une nouvelle victoire de l'équipe de France lors de la Coupe du monde de football, dont le coup d'envoi sera donné le 31 mai. Il n'a aucun doute : celle-ci sera une réussite commerciale pour son groupe, qui en détient les droits TV. L'enjeu s'élève à 65 millions d'euros, dont 5 millions de frais techniques et 60 millions de droits pour la partie liée à l'édition 2002 (sur un total de 168 millions d'euros avec les matchs de la Coupe du monde 2006). Le tout pour diffuser en direct 56 matchs sur TF1, 8 sur Eurosport, sans oublier trente et un numéros deTous ensemble,l'émission quotidienne présentée par Jean-Pierre Pernaut et Flavie Flament entre 18 h 45 et 20 heures.« L'investissement me paraît démesuré par rapport aux recettes espérées,estime Frédéric Degouy, directeur TV de Mediacom Paris.TF1 a calculé combien cela lui coûterait de ne pas avoir la Coupe du monde. La chaîne a pu craindre de laisser le champ libre à un concurrent en perdant les annonceurs du secteur automobile et hygiène masculine ».

La manne des produits dérivés

En damant le pion à TF1, M6 risquait ainsi de prendre des positions décisives pour les années à venir.« Nous serons à l'équilibre par rapport à nos dépenses,martèle pourtant Étienne Mougeotte.La Coupe du monde est aujourd'hui un très grand succès publicitaire. »À voir... Pour rentabiliser l'opération, TF1 peut d'ores et déjà compter sur des partenaires. La régie publicitaire du groupe a mis moins de cinq mois à trouver les quinze annonceurs qui parraineront l'événement sur TF1, Eurosport et LCI (lire l'encadré). Au total, ceux-ci devraient rapporter environ huit millions d'euros nets. Mais le gros des recettes - entre 50 et 60 millions d'euros nets- devra provenir des quelque quatre cents écrans publicitaires situés autour des émissions ou des matchs de la Coupe du monde, ouverts depuis fin janvier aux annonceurs. «Il reste de la place, mais nous sommes quasiment pleins »,rassure Étienne Mougeotte.« Pour rentrer dans ses frais, TF1 devra engranger 50 % de recettes supplémentaires par rapport à un mois de juin normal (environ 200 millions d'euros bruts). Ce n'est pas évident,explique Frédéric Degouy.TF1 commercialise ses écrans à l'unité et non par " package ", ce qui rend difficile la vente de certains matchs comme Chine-Costa Rica ou Belgique-Tunisie. »D'où des courriers « incitatifs » adressés par TF1 Publicité aux agences médias.

À moins que la chaîne, pour rentabiliser l'opération, ne compte sur les recettes annexes.« Le groupe TF1 a élaboré une véritable stratégie de real TV du foot, avec tous les ingrédients nécessaires pour rentabiliser son investissement en misant sur de multiples canaux »,souligne Christine Pouquet, d'Initiative Media. Recettes publicitaires, mais aussi produits dérivés réalisés par les filiales du groupe : hymne de l'équipe de France chanté par Johnny Hallyday, déjà numéro un des ventes, cassettes vidéos et DVD, magazine du mondial édité avec Eaglepress, sans oublier la téléphonie grâce aux jeux à l'antenne. Une manne supplémentaire qui peut dépasser les 30 % du total. Une bonne répétition avant l'édition 2006, pour laquelle le groupe a déjà déboursé la somme de 100 millions d'euros.

Envoyer par mail un article

Un Mondial à haut risque pour TF1

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.