Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Presse

Trois nouveaux féminins sur le créneau du bien-vivre

24/05/2002

Trois éditeurs révisitent le concept de la presse féminine pratique, en profitant de l'érosion de Femme actuelle et de Prima. Leur credo : les valeurs du bien-être personnel.

Coup sur coup, trois éditeurs ont choisi de braver la conjoncture publicitaire avec de gros lancements sur le créneau déjà très encombré de la presse féminine.Bien dans ma vie(Axel Springer France), qui sera lancé le 28 mai,Vivre au féminin(Home Édition), créé le 16 mai, etVivre plus(Média Participation), sorti le 18 avril, mettent ensemble sur le marché près d'un million d'exemplaires. Une vague que le média presse n'avait plus connue depuis les années quatre-vingt, lorsque Axel Ganz s'était lancé à l'assaut du marché avec des poids lourds commeFemme actuelleetPrima.Vingt ans plus tard, ces deux magazines ont justement perdu ensemble près d'un million d'exemplaires par rapport à leurs niveaux de diffusion records.

Repli sur soi

Responsables, les suppléments de la presse quotidienne,Version femmeetFemina hebdo,aujourd'hui fusionnés, mais aussi une évolution des mentalités.« Je vois dans le succès d'unPsychologies magazinel'émergence d'un nouveau territoire féminin constitué autour des valeurs de bien-être plutôt que de valeurs sociales, liées à la famille par exemple,explique Luciano Bosio, directeur général adjoint de Carat Expert.Il y a d'évidence une place autour de ce repli égoïste vers soi-même et son propre épanouissement. Ces nouveaux titres, de qualité inégale, se situent dans ce mouvement. »Le concept deBien dans ma vierépond en effet à ce constat.« Les femmes se sont beaucoup sacrifiées »,explique Rémy Dessarts, directeur général d'Axel Springer France, qui édite par ailleursMen's Health. « Elles veulent aujourd'hui penser à elles. »Positionné entreTop santé, CosmopolitanetAvantages,ce mensuel cible des femmes de 25 à 50ans avec un petit format sur le modèle du nouveauScience&Vie.On y trouve, sur 175pages, des sujets de mode et de beauté, de psychologie, de lecture ou de vie quotidienne largement illustrés par des photographies produites en interne et un positionnement« ni pratique ni haut de gamme ». « C'est un magazine dans l'air du temps, inspiré de talk-shows du typeC'est mon choix, Ça se discute, Zone interditeouDemain tous»,reprend Rémy Dessarts, qui investira 4 millions d'euros bruts dans une campagne de publicité confiée à Publicis Étoile.

Si le groupe Axel Springer fait le pari de l'originalité, Daniel Bonnier, propriétaire de Home Édition, fait, lui, clairement celui du prix. À un euro tout rond, son mensuel pratiqueVivre au féminins'offre le luxe du prix le moins élevé du marché, inférieur à celui deFemme actuelle(1,10euro). Ce magazine de 150pages vise les femmes de 30 à 40ans, notamment celles qui ne lisent pas de féminin ou qui céderont à l'attrait d'un magazine de complément. En partie concurrents,Bien dans ma vieetVivre au fémininne devraient pas gêner le troisième poids lourd,Vivre plus.Le titre de Média Participation, éditeur deRustica, cible les « mamy-boomers » âgées de 50 à 65ans avec un investissement total de 4,6 millions d'euros sur deux ans. Un temps précieux pour s'imposer sur un marché difficile, où les naissances sont aussi nombreuses que les disparitions. Son parti pris de« magazine d'art de vivre qui jette un regard positif sur le quotidien »(sic) devrait l'aider à surfer sur la vague du bien-vivre.

Envoyer par mail un article

Trois nouveaux féminins sur le créneau du bien-vivre

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.