Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Banque à distance

Les assureurs prennent la main

14/06/2002

Après le rachat de Zebank par Egg, filiale de l'assureur britannique Prudential, c'est au tour d'Axa de s'offrir Banque directe, jusqu'à présent filiale de BNP Paribas.

Les AGF, Prudential... Et maintenant Axa ! Le marché de la banque à distance est en passe de devenir une affaire d'assureurs. Le 6 juin, BNP Paribas est parvenue à un accord de principe avec Axa, en vue de l'acquisition par Axa Banque, filiale du groupe d'assurances, de l'intégralité du capital de Banque directe. Montant prévu de l'opération, sous réserve d'acceptation par les instances sociales et les autorités bancaires : 60 millions d'euros. BNP Paribas se déleste ainsi d'une activité coûteuse qu'elle cherchait à céder depuis le mois d'octobre dernier.

Jamais rentable en sept ans d'existence

En sept ans d'existence, Banque directe - qui affiche aujourd'hui 100 000 clients - n'a jamais été rentable. L'an dernier, la société a généré un produit net bancaire de 12,5 millions d'euros de chiffre d'affaires, pour des pertes de 28 millions d'euros. En cédant cette filiale, BNP Paribas revient sur son activité de banque de détail multicanal. Avec BNPnet, le groupe dispose en effet d'un système qui lui permet de décliner ses activités bancaires traditionnelles, notamment sur le Web.« Nous avons fait le choix de nous lancer sur Internet via une approche intégrée à notre système de distribution en 1997,rappelle-t-on chez BNP Paribas.Le développement de bnpnet.com, qui enregistre 260 000 utilisateurs uniques et quelque 2,3 millions de connexions, a commencé en 1998. L'offre de Banque directe faisait doublon. »

L'acquisition de Banque directe permet à Axa de compléter sa gamme de produits. Opérationnelle début 2003, la nouvelle mouture de l'activité bancaire en ligne sera proposée aux 8 millions de clients particuliers de l'assureur via l'intégralité de ses réseaux. Dès lors, Axa offrira notamment des services bancaires, comme l'ouverture de comptes ou la délivrance de cartes de crédit. Par cette opération, l'assureur rejoint son rival national, les AGF (Allianz), sur le marché de la banque à distance.

Ouverte depuis deux ans et demi, Banque AGF fait figure de leader du secteur avec 250 000 comptes. Axa vient également chasser sur les terres de Zebank, rachetée en janvier dernier par sa concurrente britannique Egg. La filiale de l'assureur Prudential a déboursé, pour acquérir la banque à distance du groupe Arnault, qui recense moins de 100 000comptes, 5,5 millions d'euros, auxquels il convient d'ajouter le remboursement des 30,5 millions d'euros d'augmentation de capital consentis par les actionnaires précédents pendant la période entre la signature et le rachat effectif.

Les raisons de cet engouement pour la banque à distance de la part des assureurs ?« Les banques nous font de plus en plus concurrence,explique-t-on chez l'un d'entre eux.Rien d'étonnant à ce que nous leur rendions la pareille. »

Envoyer par mail un article

Les assureurs prennent la main

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.