Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

CONTREFAÇON

Sur Internet, le crime paie

05/07/2002

L'Union des fabricants dénonce la piraterie occasionnelle pratiquée par les internautes et la contrefaçon de produits de grande consommation.

Un internaute sur deux est un pirate. »La formule choc d'Élisabeth Ponsolle des Portes, présidente de l'Union des fabricants, est censée alerter l'opinion des méfaits de la contrefaçon. De fait, les chiffres sont alarmants : un CD sur cinq vendus est piraté et 700 000copies de films circulent quotidiennement sur Internet. Pour l'industrie cinématographique, le manque à gagner est estimé à 3,54 milliards d'euros. Les entreprises sont aussi montrées du doigt, puisqu'en deux ans la France est passée de 39 % à 46 % de logiciels bureautiques contrefaits. Selon l'association Business Software Alliance, qui défend les éditeurs informatiques, plus de 2 millions de sites Web distribuent des logiciels pouvant se révéler illégaux, et 60 % des softwares disponibles sur les sites de vente aux enchères sont des contrefaçons.« Les Français l'ignorent,avertit Élisabeth Ponsolle des Portes,mais si un particulier vend des copies piratées, il peut être condamné jusqu'à 150 000 euros d'amende et deux ans d'emprisonnement. »

En quelques années, Internet est devenu un mode d'écoulement idéal pour les produits contrefaits. On y trouve de tout : des copies de prêt-à-porter, de parfums, de jouets, de DVD, d'ouvrages scientifiques et même de médicaments, tels le Viagra ou l'« hormone de jouvence » (la DHEA). Les vidéos et les disques sont parfois diffusés en ligne avant leur sortie officielle. Sans donner de nom pour ne pas pousser au crime, l'Union des fabricants dénonce les copies de sites officiels, les offres via les forums de discussions, et les sites de ventes aux enchères qui, parfois à leur insu, proposent des contrefaçons.

5 % à 7 % du commerce mondial

Tous modes de distribution confondus, la contrefaçon représente 5 % à 7 % du commerce mondial. En 2001, 5,3 millions de produits ont été saisis par les douanes françaises (+ 8,8 % par rapport à 2000) en provenance d'Asie, mais aussi, et c'est nouveau, d'Europe centrale. Et cela ne représente qu'une part infime de la contrefaçon, car les douanes françaises ne contrôlent que 5 % des flux commerciaux. La contrefaçon a de l'avenir :« Les profits retirés sont semblables à ceux réalisés par le trafic de stupéfiants, de l'ordre de dix euros gagnés pour un euro investi »,précise Alain Defer, commissaire divisionnaire de la police judiciaire.

Envoyer par mail un article

Sur Internet, le crime paie

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.