Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Internet

Le Web français a fait le plein d'internautes

19/07/2002

Alors que le nombre d''utilisateurs n'a pas varié entre janvier et juin 2002, les usages, eux, évoluent.

Janvier 2002 : la France compte, selon les baromètres multimédias de Médiamétrie, 16 985 000 internautes (1). En mai 2002, on en recense 16 970 000. Le nombre d'utilisateurs du Web est donc resté remarquablement stable, à 33,4 % des Français, au premier semestre (2). Par rapport aux rythmes de croissance enregistrés l'an dernier, le contraste est saisissant. Entre janvier et décembre 2001, le nombre d'internautes était en effet passé de 11 910 000 à 15 653 000. Soit une envolée de 31,4 %. La période de Noël, généralement favorable aux achats de micro-ordinateurs, explique sans doute la différence. Mais en partie seulement.« Un palier a probablement été atteint au niveau des accès au réseau depuis le lieu de travail,analyse Laurent Judkiewicz, directeur marketing Internet et nouveaux médias chez Médiamétrie.Tous les bureaux qui devaient être connectés le sont désormais. »

Augmentation du temps de connexion

Plus largement, le marché du Web en France a atteint un degré certain de maturité. De fait, la population internaute n'a connu, au premier semestre, aucune évolution notable en termes d'âge, de catégorie socio-professionnelle ou d'habitat.« La majorité des surfeurs sont toujours des Parisiens, plutôt aisés et âgés de 16 à 24 ans pour un quart d'entre eux, de 35 à 49ans pour un autre quart, et de 25 à 34ans pour 18 % »,indique Laurent Judkiewicz. Seule évolution notable dans les caractéristiques de cette population : la répartition hommes-femmes tend de plus en plus vers l'équilibre. En janvier, ces messieurs représentaient en effet 59 % des surfeurs. En mai, cette proportion n'était plus que de 55,7 %.

Les données du panel Nielsen/NetRatings, qui reposent sur l'enregistrement de données, contrairement aux baromètres Médiamétrie basés sur les déclarations des internautes, font apparaître la même tendance : les indicateurs généraux ont très peu varié entre janvier et juin 2002. Les surfeurs français se sont connectés en moyenne 22 ou 23 fois par mois. Ils ont visité 53 ou 54 domaines, et n'ont passé guère plus de 45 secondes sur chaque page. Seul leur temps de connexion a augmenté : ils sont ainsi restés en ligne 10 h 49 en juin, contre 9 h 48 en janvier.

« Si les données concernant Internet sont restées globalement stables, l'utilisation du Web, elle, a évolué,relève également Laurent Judkiewicz.Il faut voir là un autre signe de maturité. »Le « chat » et les messageries instantanées ont ainsi vu leur nombre de surfeurs augmenter respectivement de 12,5 % et 6 % entre janvier et mai. En fin de semestre, ces deux fonctionnalités rassemblaient dans l'ordre 6,7 millions et 5,35 millions de personnes. Les internautes ont par ailleurs été nombreux à écouter la radio en ligne ces derniers mois : pas moins de 4,2 millions ont été dans ce cas en mai, contre 3,5millions seulement en début d'année, soit une augmentation de 20 %.« Une conséquence de la forte actualité de ces derniers mois,selon Laurent Judkiewicz.L' élection présidentielle ainsi que la Coupe du monde de football ont incité beaucoup de surfeurs à se connecter pour obtenir des informations. »

(1) Individus âgés de plus de onze ans qui se sont connectés depuis leur domicile, leur lieu de travail ou autre, au moins une fois au cours du dernier mois.

(2) Les chiffres du mois de juin n'ont pas encore été publiés, mais ils vont, selon Médiamétrie, dans le même sens que ceux des mois précédents.

Envoyer par mail un article

Le Web français a fait le plein d'internautes

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.