Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉVISION

Sport +, l'anti-Eurosport

11/10/2002

La nouvelle chaîne de Canal + sera lancée lundi 28 octobre. Son président, Michel Denisot, met l'accent sur une offre distincte de celle d'Eurosport.

C'était le maillon manquant. Sport +, qui sera lancée le 28 octobre, comble un vide dans la galaxie Canal +. La chaîne sportive proposera un programme consacré aux retransmissions en direct. Dotée d'un budget annuel de 34,5 millions d'euros, elle prendra le relais de Pathé Sport, rachetée en mars dernier.« Ce sera un prolongement de Canal +,explique Michel Denisot, directeur du service des sports du groupe Canal + et président de la chaîne Sport +.Canal + reste la locomotive et Sport + sera une voiture de première classe. »La chaîne sportive débute grâce aux portefeuilles de droits de Canal + et de l'ex-Pathé Sport. L'offre s'appuiera sur trois disciplines : le football, avec les championnats nationaux italien, espagnol, anglais, allemand et argentin ; le tennis avec les Masters Series, Wimbledon, la Coupe Davis et la Fed Cup ; le basket-ball avec la NBA, l'Euroligue et le championnat de France. Sans compter le golf, les tournois de rugby de l'hémisphère Sud, la coupe du monde de ski, la coupe de France de cyclisme, le hockey et le foot américains. La direction de la chaîne annonce ainsi plus de soixante disciplines différentes.

Centrale d'achat unique

« Nous n'avons rien à voir avec Eurosport[groupe TF1],qui a un programme moins riche en exclusivités et beaucoup de contraintes »,annonce Michel Denisot. Contrairement à sa rivale, Sport +, dont la direction générale a été confiée à Bruno Poulain, ne bénéficiera pas des contrats de l'Union européenne de radio-télédiffusion (UER), à commencer par ces grosses cartouches que sont les matchs de football de l'Euro 2004, le Tour de France ou Roland-Garros. L'arrivée de Sport + permettra néanmoins au groupe Canal + de fonctionner comme le couple TF1-Eurosport en termes d'achat de droits et de diffusion.« Il n'y aura qu'une seule centrale d'achat,indique Michel Denisot.Certains événements pourront être programmés sur les deux chaînes, avec, par exemple, les premiers tours sur Sport + et les finales sur Canal + ». Du reste, le président de Sport + crée un service des sports commun aux deux chaînes. Fort de cent vingt personnes (plus de cent les week-ends), il comprendra quatre-vingts journalistes, dont vingt-six venant de Pathé Sport.

Avec deux millions d'abonnés grâce à l'offre de base de Canal- Satellite, Sport + espère bien élargir son public grâce à la télévision numérique terrestre, à laquelle elle est candidate. Le lancement de cette nouvelle chaîne sera soutenu par une campagne publicitaire signée BETC Euro RSCG. Quant à la régie publicitaire, elle revient à Thématiques Régie, la filiale du groupe Canal + qui a repris le 1er octobre dernier la commercialisation de Pathé Sport.

Envoyer par mail un article

Sport +, l'anti-Eurosport

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies