Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

RADIO

RMC en publicité conditionnelle

05/06/1998

Le groupe RMC a enfin été privatisé. Cette vente est toutefois assortie de conditions, surtout pour le groupe NRJ.

C'est un épais dossier qui vient de se clore. Après douze années de tentatives infructueuses pour privatiser le groupe RMC, le gouvernement de Lionel Jospin vient enfin d'y parvenir. Cette semaine, le ministre de l'Économie et des Finances, Dominique Strauss-Kahn, devait logiquement donner son accord à la Sofirad pour signer le contrat de cession des trois stations du groupe, RMC, Nostalgie et Montmartre FM. Soit juste quelques jours après l'agrément de la Direction générale de la concurrence (DGCCRF) et du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). Si les repreneurs se sont engagés à respecter les formats des stations, seul le groupe NRJ a dû se soumettre à deux conditions supplémentaires, négociées in extremis. En effet, le veille même de la séance plénière du CSA, le 28mai, Jean-Paul Baudecroux a accepté qu'un de ses quatre réseaux renonce à la publicité locale dans six villes, pour éviter un risque d'abus de position dominante. À Saint-Étienne, Annecy, Chambéry et Chalon-sur-Saône, ce sont les décrochages locaux de Nostalgie qui seront sacrifiés. Chérie FM est concernée à Bourg-en-Bresse et Oyonnax.«Cette décision, qui ne concerne pas des villes de première importance, est un désaveu de la campagne de presse et de lobbying menée par Europe1, relayée par ses mercenaires du Sirti et du GIE Les Indépendants»,réagit le président de NRJ.

Incertitude sur les régies

À cette première condition liée au marché publicitaire, s'en ajoute une seconde, contraignant la totalité des stations du réseau Rire&Chansons à passer également en passif.«C'est un nivellement par le bas très français,reprend Jean-Paul Baudecroux.Parce que ni Europe1 ni RTL ne croient aux marchés locaux, nous devons y renoncer sur l'un de nos réseaux. Cela n'a pas de sens sur le plan économique. En France, seuls 25% de l'audience de la radio sont commercialisés.»Une trentaine d'emplois devrait être supprimée, dans des villes comme Lyon, Grenoble, Rouen, Rodez, Limoges, Toulouse, Marseille ou encore Decazeville. Sur le plan pratique, les repreneurs des trois stations du groupe RMC devraient en détenir les clés dans le courant du mois de juin. Il reste toutefois à résoudre l'équation des régies publicitaires. Il est acquis que NRJ se chargera de celle de Nostalgie. Les incertitudes persistent encore sur le régisseur de Montmartre FM. Quant à savoir qui assurera la régie de Sud Radio et de RMC, les opérateurs doivent choisir entre IP et Europe Régies, la première tenant largement la corde.

Envoyer par mail un article

RMC en publicité conditionnelle

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.