Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Sites discount

Petits prix, grands profits

01/11/2002

Les « pure players » positionnés sur le créneau du discount parviennent peu à peu à l'équilibre. Pour pérenniser leur succès, ils doivent cependant installer leurs marques.

PriceMinister, site d'achat et de vente d'occasion de produits culturels, a enregistré en septembre plus de 2 000commandes journalières, engrangé un chiffre d'affaires de 1,5 million d'euros et atteint l'équilibre. Mistergooddeal, site de vente de produits de déstockage, affiche au mois d'octobre 20 000 à 25 000visiteurs uniques par jour, un chiffre d'affaires de 2 millions d'euros, et vise le point mort d'ici à la fin de l'année. Ces cybermarchands pure players vendent des produits très différents, mais pratiquent tous les deux des prix discount. Et, malgré le contexte économique, ne s'en sortent pas trop mal. Ils ont d'ailleurs fondé, avec Promovacances, les Discountdays, une opération qui regroupe tous les trois mois, sur le site discount days.com, les offres promotionnelles de divers cybermarchands et rencontre un vrai succès. La troisième édition, du 7 au 14 octobre, a rassemblé 250 000visiteurs uniques, contre 200 000 en juin, et 150 000 en mars. L'opération a généré 150 000 euros de chiffre d'affaires en mars et 220 000 euros en juin.« Pour octobre, la croissance devrait être du même ordre »,estime Olivier Mathiot, directeur marketing de PriceMinister. Explication de ce succès :« Les internautes qui achètent en ligne sont pour la plupart des gens qui cherchent de bonnes affaires »,observe Michele Poliziani, analyste chez Jupiter Research. Une étude réalisée par Ipsos Médiangles à l'occasion des Discountdays de juin montre que le premier avantage de l'achat en ligne pour les internautes est la possibilité de« trouver des prix bas ».Suivent les possibilités de comparer les prix et de s'informer sur les produits.

Toucher le grand public

Cet intérêt pour les prix cassés n'a pas échappé aux marques traditionnelles, qui n'hésitent plus à faire, ponctuellement, des offres promotionnelles, à l'instar de Castorama, partenaire des derniers Discountdays. Mais, sur le Web, les enseignes traditionnelles ont un problème de cohérence avec leurs prix en magasin, ce qui laisse une marge d'action aux pure players. Les marques, en rassurant les internautes sur le commerce en ligne, éduquent aussi le marché, ce qui ne peut avoir que des retombées positives pour les pures players.« Mais, pour durer, les pures players doivent devenir de vraies marques »,soutient Olivier Mathiot. Certains « discounters » ont décidé de se lancer dans une communication plus grand public en utilisant les grands médias. PriceMinister s'est fait remarquer en juillet avec une campagne d'affichage, signée Leg, dans le métro parisien. Depuis, le site distribue des cartes postales de ses visuels dans les lieux branchés. Il a par ailleurs envoyé 5 millions d'e-mails et acheté des mots clés sur les grands moteurs de recherche ces deux derniers mois. De son côté, Clust, autre marque du secteur, est partenaire de radio FG depuis début octobre. Du 14 novembre au 11 décembre, il sera présent en affichage dans le métro et les bus parisiens. Au buzz maintenant de se propager...

Envoyer par mail un article

Petits prix, grands profits

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.