Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PALMARÈS

Ce que les Français ramènent de Cannes

05/06/1998

Martin Scorcese, le président du jury, avait annoncé son goût pour le nouveau cinéma asiatique. Mais le palmarès du 51e Festival de Cannes est à tout point de vue européen... quasiment français même. Avec deux palmes d'or, les deux prix d'interprétation, un prix spécial du jury, les producteurs, réalisateurs et acteurs français peuvent être contents.

Six prix pour les Français

C'est La Sept-Arte qui ressort grand vainqueur de la compétition. Coproductrice de la palme d'or, remise à Théo Angelopoulos pourL'Éternité et un jour, elle est aussi intervenue dans le financement deMy name is Joede Ken Loach, dont l'acteur principal, Peter Mullan, a reçu le prix d'interprétation masculine.«Nous sommes évidemment ravis,raconte Richard Boidin, directeur du cinéma de La Sept-Arte, même s'il juge les choix de Martin Scorcese et de son jury peu audacieux, voire illogiques.Ce palmarès nous conforte dans nos choix. Le plus important pour nous est surtout d'avoir été aussi présents dans la sélection.»Il faut dire qu'avec sept films retenus en sélection officielle (cf.Stratégiesfilm de Théo Angelopoulos quand il sera diffusé en première exclusivité sur Arte, dans plus de deux ans! France3 Cinéma revient aussi du Festival avec le sourire. Deux des trois films qu'elle avait coproduits sont primés.La Classe de neigede Claude Miller, produit par Les Films de la Boissière, en salle le 3septembre, a obtenu ex aequo le prix spécial du jury, tandis que les deux actrices deLa Vie rêvée des anges, le premier long métrage d'Érick Zonca et des Productions Bagheera (sortie prévue fin août), se partagent le prix d'interprétation féminine.«Avec ces deux récompenses, le jury a joué l'audace et la qualité»,explique Jean-Claude Lamy, directeur général de France3 Cinéma.«Ces films illustrent parfaitement notre mission de service public et les risques que nous avons pris. Seule déception: l'absence au palmarès deCeux qui m'aiment prendront le trainde Patrice Chéreau.»Un réalisateur français, Xavier Giannoli, connu par ses publicités pour lesquelles il est sous contrat chez Première Heure, a reçu la palme d'or du court métrage.L'Interview, préacheté par France2, a été produit par Élisabeth Films.«Le film, très abouti et superbement réalisé, a été diffusé sur nos écrans dès le 29mai»,précise Alain Gauvreau, conseiller de programmes pourHistoires courtessur France2. Enfin, et la moisson sera alors complète, le prix Un certain regard-Fondation GAN pour le cinéma, revient àTueur à gagesdu réalisateur kazakh Darejan Omirbaev, produit par la société française Artcam International.«Ce prix nous aidera sûrement pour la sortie en salles, prévue pour janvier 1999 et, puisqu'il est remis par des journalistes, nous assurera une presse importante, je l'espère positive»,se félicite enfin Joël Farge, le producteur.

Envoyer par mail un article

Ce que les Français ramènent de Cannes

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W