Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

AFFICHAGE

Médiabus cajole ses arrières

08/11/2002

L'arrière des bus et des cars fait recette. Créée il y a un an à Paris, Médiabus grandit en province et cherche à se développer en Europe.

Le« cul de bus »,comme on le surnomme chez les publicitaires et les afficheurs, est à la mode. À Paris, quatre sociétés se partagent six cents arrières d'autobus et d'autocars. Cinq cents faces, soit 80 % du parc, sont gérées par Médiabus. Créée il y a un an, cette société nourrit de fortes ambitions. Elle s'installe en province en commercialisant quatre mille cars dans dix villes et cherche à se développer à l'étranger.

Politique agressive des prix

Contrairement à ses concurrents parisiens, elle ne commercialise pas la flotte de véhicules d'une seule société (les bus de la RATP pour Métrobus, Les Cars rouges pour Visual Force et ceux d'Open Tour pour DDQ Media). Ses deux dirigeants, Arnold Apfelbaum et Alain Dian, ont passé des accords annuels avec quinze des principales sociétés d'autocars d'Île-de-France.« Nous ne sélectionnons que les cars réalisant les transports touristiques dans Paris ou entre les aéroports »,indique Alain Dian, directeur général de Mediabus. Il explique la percée de la société par une politique agressive de prix.« Nous sommes moins chers et beaucoup plus souples »,affirme-t-il. À la différence des autres opérateurs, les cars de Médiabus ne sont pas tenus d'effectuer un circuit obligatoire et peuvent circuler n'importe où en Île-de-France.

En s'implantant dans dix villes françaises le mois prochain, Médiabus compte exploiter un nouveau système de pose. L'autocollant à appliquer sur l'arrière du car laisse la place à un film en vinyle microperforé de 7,5 m 2 solidement tenu par des réglettes. Le temps de pose se limite à quelques minutes, contre trois quarts d'heure précédemment. Au final, quatre mille cinq cents cars en France doivent en être équipés. Ce succès attise les convoitises. Plusieurs opérateurs, dont Métrobus, France Rail Publicité (France Bus en est une filiale) et Taxi Media, suivraient l'entreprise de près. Une prise de participation de l'un d'eux n'est pas impossible dans un proche avenir. Avec moins d'un million d'euros de chiffre d'affaires sur la première année, Médiabus n'a pas encore les moyens de ses ambitions.

Envoyer par mail un article

Médiabus cajole ses arrières

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.