Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉCOMMUNICATIONS

Coup d'envoi pour l'i-mode

15/11/2002

Bouygues Telecom lance une campagne pour familiariser les Français avec ce nouvel « Internet de poche » qui doit booster ses revenus.

Une campagne signée Louis XIV DDB sur Internet, en affichage, presse, radio et TV ; des spots réalisés par Étienne Chatiliez ; des stations de métro et des gares habillées en bleu et jaune ; des démonstrations dans les campus universitaires, devant les cinémas et dans1200points de vente... Bouygues Telecom n'a pas lésiné sur les moyens pour lancer l'i-mode en France. Cette technologie, développée par l'opérateur nippon NTT DoCoMo, a déjà fait 35 millions d'adeptes au Japon. Dans l'espoir de rééditer le succès de cet « Internet de poche » sur le sol français, Bouygues Telecom a passé un accord de licence exclusive avec DoCoMo et choisi deux modèles de téléphones.

Tarification au volume

Pour accéder au service, les clients doivent être abonnés à un forfait Bouygues d'au moins deux heures (22 euros) et payer un complément de 3 euros par mois. Dès lors, ils peuvent envoyer des e-mails vers un ordinateur ou un autre appareil i-mode et inversement.« La tarification ne se fait pas à la minute, mais au volume de données échangées, à raison d'un centime par kilo octet », explique Gilles Pélisson, directeur général de Bouygues Telecom. Un mail de 1 000 caractères coûte ainsi un maximum de 3 centimes alors qu'un SMS, qui ne peut contenir que 160 caractères, coûte 0,15 centime.

De plus, les utilisateurs peuvent surfer sur des sites développés par des éditeurs comme Lagardère Média (lire ci-dessous), TF1, ViaMichelin, Karavel, Allociné, PhotoService, Interflora ou boursier.com. Certains sont gratuits, le client ne payant que le volume de données échangées, d'autres payants, moyennant un abonnement de 3 euros par mois maximum.« Nous reversons 86 % de ce montant aux éditeurs en vue de les encourager à créer des sites », indique Gilles Pélisson.

L'i-mode permettra-t-il au troisième opérateur mobile français de prendre l'avantage sur Orange et SFR ?« Nous tablons sur une augmentation globale de notre chiffre d'affaires de 10 % en 2003,affirme Gilles Pélisson.Et nous comptons que, d'ici à 2004, 20 % de nos revenus proviennent des services (dont 50 % du SMS) contre seulement 10 % actuellement. »

Envoyer par mail un article

Coup d'envoi pour l'i-mode

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.