Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

DROITS SPORTIFS

Le match Canal+/TPS sur la pelouse

22/11/2002

Préféré par la Ligue de football professionnel, Canal+ devrait remporter les droits TV du championnat de France de football. TPS, furieux, porte l'affaire devant les autorités de la concurrence.

Le match est loin d'être clos », répétait à l'envi Frédéric Thiriez, le président de la Ligue de football professionnel (LFP), en dévoilant le 15 novembre les résultats de l'appel d'offres pour les droits TV du championnat de France, pour trois saisons à compter de 2004-2005. Dès le lendemain, Patrick Le Lay, le président de TF1, actionnaire majoritaire de TPS, l'a pris au mot, annonçant dansL'Équipequ'il allait porter l'affaire devant les autorités de la concurrence, française et européenne, pour abus de position dominante et soupçon d'entente anticoncurrentielle. L'argument de TPS se résume simplement : malgré une offre très supérieure de TPS, la LFP a préféré Canal+.

La bataille porte sur les trois premiers des sept lots de l'appel d'offres, ceux concernant la Ligue 1. Ainsi, TPS a offert 260 millions d'euros par an pour le lot 1 (deux matchs décalés par journée), 38 millions pour le lot 2 (un troisième match décalé et un magazine après chaque journée) et, enfin, pas moins de 113 millions pour le lot 3 (les sept derniers matchs en paiement à la séance et un magazine d'avant-journée). Soit un total de 411 millions d'euros. De son côté, l'offre de Canal + se monte à 190 millions : 150 millions pour le premier lot, 20 pour le deuxième et 20 autres pour le troisième. Cependant, Canal + a proposé une« prime d'exclusivité »de 290 millions d'euros afin d'obtenir l'ensemble des trois lots, ce qui porterait la facture finale à 480 millions d'euros.

Discussions et négociations possibles

Or, cette prime« n'était pas prévue dans la consultation et ne devrait donc pas être prise en considération »selon TPS, qui s'offusque de voir la LFP changer les règles du jeu en cours de match. Par ailleurs, cette dernière juge irrecevable la proposition de TPS sur le premier lot :« Ce n'était pas une offre ferme, mais soumise à l'approbation des actionnaires du bouquet »,argumente Frédéric Thiriez. Résultat, la Ligue refuse de trancher, mais affiche sa« préférence »pour la proposition « haute » de Canal+. L'instance ouvre quand même une porte à TPS en lui proposant le partage du paiement à la séance. En cas de refus de l'opérateur, c'est Canal+ qui emporterait l'ensemble des trois lots, avertit la Ligue.

« Hors de question. Nous ne pouvons pas répondre à une question qui ne nous a pas été posée »,répond Patrick Le Lay. Une réaction de« mauvaise humeur »face à laquelle Frédéric Thiriez, le 18 novembre, répondait par la fermeté :« Il y aura des discussions, je souhaite que TPS y participe. »Pas inquiet, Canal+ savourait dès le 15 novembre ce qui ressemble déjà à une victoire, Xavier Couture qualifiant son rival de« mauvais perdant ».

Aujourd'hui, seuls deux lots ont donc été attribués : le magazine du dimanche (Téléfoot) que TF1 emporte pour 18 millions d'euros par an, et la Ligue2 achetée 15 millions d'euros par an par Eurosport. Le lot 5 (magazine du lundi) a été jugé infructueux malgré la proposition de L'Équipe TV, tandis que l'offre de 9,3 millions de France Télévisions sur la coupe de la Ligue (lot 7) a été jugée insuffisante.

La Ligue vainqueur sur toute la ligne

Dans ce combat à l'issue incertaine, on peut déjà désigner un gagnant : le football professionnel français qui, contrairement à ses homologues britannique, italien ou espagnol, fait presque la culbute. À partir de la saison 2004, la LFP encaissera 120 millions d'euros supplémentaires par rapport à l'ancien contrat, soit une augmentation supérieure à 30 %. De quoi réjouir Frédéric Thiriez, son président, qui estime avoir eu« raison d'être ambitieux ». Reste aux clubs à profiter pleinement de cette manne financière : avec de tels moyens, un club français devrait être champion d'Europe avant quatre ans...

Envoyer par mail un article

Le match Canal+/TPS sur la pelouse

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.