Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

Bernard Wouts, rassembleur de l'OJD

29/11/2002

L'élection du PDG du Point à la présidence de Diffusion contrôle-OJD, le 26 novembre dernier, évite l'hégémonie de la Socpresse dans les instances professionnelles.

La polémique s'est calmée quelques jours avant le scrutin. Le PDG duPoint,Bernard Wouts, seul candidat en lice après le retrait de Denis Huertas, son homologue duDauphiné libéré(Socpresse), était assuré de son élection, le 26 novembre, à la présidence de Diffusion contrôle-OJD. Malgré un tir de barrage de ses détracteurs, qui lui reprochaient de récentes déclarations dansLibérationoù, en tant que patron duPoint,il émettait des doutes quant à la fiabilité de l'étude d'audience de la presse magazine. Il succède ainsi à Geoffroy Pinoncély, conseiller du président de Danone, dont le mandat de quatre ans arrivait à échéance. Conformément aux statuts de Diffusion contrôle, c'est donc un homme de presse (après un annonceur et avant un représentant des agences) qui hérite de cette présidence tournante.

Une double candidature inédite

Ce qui est plus inédit, en revanche, c'est la double candidature de représentants de la presse écrite, jusqu'au retrait de Denis Huertas. Certains éditeurs ont craint, en effet, que la Socpresse, éditrice duFigaroet deL'Express,réussisse le grand chelem au sein des instances de représentation professionnelle : son PDG, Yves de Chaisemartin, préside le Conseil supérieur des messageries de presse ; Xavier Ellie (DGA de la Socpresse) est le patron du Syndicat de la presse parisienne ; Jean-Louis Prévost (PDG deLa Voix du Nord)chapeaute le Syndicat de la presse quotidienne régionale ; et François d'Orcival (Valmonde, propriété de Dassault, actionnaire de la Socpresse) occupe la présidence du Syndicat professionnel de la presse magazine et d'opinion.Le Mondeet ses alliés, notamment, considéraient que cela faisait beaucoup...

Bernard Wouts a convaincu avec un programme rassembleur : «J'aurai à coeur de regarder ce qui se fait à l'international pour aller vers une harmonisation européenne »,indique-t-il, tout en promettant de travailler à un rapprochement de Diffusion contrôle avec les autres études de référence du marché, comme l'AEPM ou Ipsos Cadres, et de poursuivre le travail effectué sur« la fiabilité, la fréquence et la fraîcheur des informations fournies ».Il souhaite enfin rassembler tous les« émetteurs de chiffres »sur la presse (NMPP, organismes d'études d'audience, etc.) pour parler d'une voix cohérente sur toutes les facettes du métier.

Envoyer par mail un article

Bernard Wouts, rassembleur de l'OJD

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.