Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Publicité

Les leçons de séduction des sites féminins

06/12/2002

Auféminin est devenu le leader incontesté des sites destinés aux femmes. Sa recette : l'originalité de son offre publicitaire. Mais d'autres acteurs, avec Numériland, continuent à le concurrencer.

Coup double. Au mois d'octobre, le portail Auféminin a enregistré un pic d'audience et atteint la rentabilité. Sur les neuf premiers mois de l'année, le site a attiré 1,16 million de visiteurs uniques en Europe, dont 816 000 en France, et engrangé 2,6 millions d'euros, soit 33 % de plus que sur la même période l'an dernier.« Notre objectif à présent est d'être rentable sur l'ensemble de l'année 2003 »,annonce Anne-Sophie Pastel, PDG et fondatrice d'Auféminin.

Lancé en septembre 1999, ce site est l'un des rares rescapés des pionniers du secteur.« C'est un petit marché, qui ne peut compter qu'un nombre limité d'acteurs »,explique Olivier Beauvillain, analyste chez Jupiter Media. S'il s'est imposé comme « le féminin du Web », c'est qu'Auféminin a bénéficié de moyens importants.« Sur les 27 millions d'euros que nous avons levés,rappelle Anne-Sophie Pastel,nous en avons investi une vingtaine dans la constitution des équipes, l'élaboration du contenu ou la communication. »Seuls les grands éditeurs, comme Hachette Filipacchi avecElleou Prisma Presse avecFemme actuelle, auraient pu suivre.« Mais le Web est la raison d'être d'Auféminin, ce qui n'est pas le cas des magazines traditionnels »,souligne Anne-Sophie Pastel. Et ceux-ci n'ont pas trouvé de réel intérêt à investir massivement en ligne.

Activité publicitaire en hausse de 19 %

Au-delà des moyens mis en oeuvre, la publicité apparaît comme le nerf de la guerre.« Nos résultats d'octobre s'expliquent avant tout par la mise en place, il y a un an, de nouveaux formats à l'intention des annonceurs »,assure Anne-Sophie Pastel. Baptisés « quatrième de couv' », « double page » ou « film », ces formats imaginés par la régie interne du site se voulaient simples à comprendre pour les marques classiques. Une stratégie payante : de janvier à septembre, l'activité publicitaire d'Auféminin a augmenté de 19 % et le site a conquis de grands noms comme Unilever ou Dior.

Auféminin n'est cependant pas seul à se battre sur le marché féminin en ligne. La régie Numériland commercialise ainsi une offre baptisée Adforwomen. À travers plus d'une trentaine de sites, parmi lesquels Magicmaman, Notrefamille, Actustar ou encore le cybermarchand Carrefour, elle représente, selon Nielsen//Net Ratings, un total de 1,345 million de visiteurs uniques mensuels.« Individuellement, ces éditeurs ne pourraient prétendre qu'à une toute petite part des budgets des annonceurs,explique Alexandre Stopnicki, le PDG de la régie.Ensemble, ils réunissent la puissance et l'affinité susceptibles d'attirer les marques. Ils permettent aussi aux annonceurs de toucher une cible féminine plus variée qu'Auféminin. »

Des services payants pour progresser

« S'ils veulent progresser, tous ces sites vont néanmoins devoir développer des services payants, à l'instar d'iVillage aux États-Unis »,juge Olivier Beauvillain. Pourquoi ne pas proposer un horoscope personnalisé ou les services de consultants spécialisés pour accompagner les femmes qui souhaitent faire un régime ?« Attention cependant à ne pas déraper,prévient Olivier Beauvillain.Les services de rencontre, qui connaissent un grand succès, pourraient faire les beaux jours des sites féminins. Mais, en termes d'image, il s'agit d'un pari risqué. »

Envoyer par mail un article

Les leçons de séduction des sites féminins

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.