Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉVISION

M6 veut mitonner sa télé-réalité en famille

17/01/2003

Il n'y aura pas de Loft Story 3 sur M6. Les relations entre Endemol et la chaîne se sont tendues. Celle-ci songe à produire elle-même ses programmes de télé-réalité.

Rien ne va plus entre Endemol, producteur deLoft Story,et M6. Les dissensions remontent au printemps 2002, lors de la préparation de la seconde édition duLoft.Dopée par le succès de la première saison du programme, la société de production aurait conduit le projet quasiment en solo, ravalant la chaîne au rang de diffuseur. Une attitude que les dirigeants de M6 ont peu goûtée.

Mais c'est au moment de négocier unLoft Story 3,il y a quelques semaines, que les relations se sont tendues. Endemol a proposé à M6 un accord global de même nature que celui de TF1, c'est-à-dire englobantLoft Story 3et d'autres émissions. Refus de Nicolas de Tavernost, le président du directoire de M6, qui a demandé à sécuriser la signature duLoft3avant de s'engager plus à fond sur d'autres formats. Pas d'accord, a répondu Endemol.

Loft Story3 au placard

Du point de vue du producteur, s'il faut se fâcher avec TF1 à cause de M6 autant que le jeu en vaille la chandelle : l'accord avec la Une porte sur 190 ME sur cinq ans, à compter de juin 2001. Il assure à Endemol la commande d'un important volume - 72 prime time par an,Star Academy, Allo Quiz, Attention à la marche, Le Bigdil,et bientôtLa Loi de la peuretSex Bomb- en échange d'un accès privilégié aux formats de télé-réalité de son catalogue.« M6 demande la plus belle pomme, TF1 achète par cageots »,résume un observateur.

Conséquence : pour l'heure, Endemol a renoncé à vendreLoft Story 3à M6. Qu'à cela ne tienne, la chaîne laisse aujourd'hui entendre qu'elle envisage de fabriquer elle-même la plupart de ses émissions de télé-réalité... À la tête de ce projet de rapatriement en interne, le Monsieur télé-réalité de M6, Alexis de Gemini, directeur délégué aux variétés, à la musique et aux opérations spéciales. Fin 2002, la rumeur le donnait partant pour Endemol. En réalité, il travaille à la création d'une structure de production« 100 % M6 »vouée à la télé-réalité.

Pop Idol,successeur de Loft Story ?

En attendant, les formats en cours de développement, et prévus pour le printemps, témoignent de la volonté de M6 de se diversifier « en famille ». Le projet Pop Idol, format hybride entrePopstarsetStar Academy,a été confié à Freemantle, une filiale, comme M6, de RTL Group, qui produit déjà pour la chaîneÇa me révolte.Ce format, qui a remporté un vif succès aux États-Unis, en Angleterre, en Pologne et en Afrique du Sud, pourrait bien remplacerLoft Story.

À moins que M6 ne préfère d'abord mettre à l'antenne l'adaptation deThe Bachelor,dont elle vient d'acheter les droits à la Warner. Reposant sur la séduction, ce programme déjà diffusé sur la chaîne américaine ABC, permet à un célibataire de choisir sa compagne parmi plusieurs candidates.

Pour leur part, les responsables d'Endemol France se disent« très vigilants »sur les futurs programmes qui seront mis à l'antenne par M6. Pas question de laisser la chaîne diffuser des copies conformes de formats estampillés Endemol. La chaîne, qui travaille sur une deuxième édition d'Opération séduction, a encore besoin du producteur néerlandais.

Envoyer par mail un article

M6 veut mitonner sa télé-réalité en famille

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.