Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

CONJONCTURE

Les revenus bruts des médias en hausse pour 2002

31/01/2003

Après avoir baissé de 1,3 % en 2001, les investissements publicitaires bruts ont progressé en France de 3,3 % en 2002.

Effet de trompe-l'oeil ou frémissement ? 2002 se termine sur une note positive pour les investissements bruts dans les médias. TNS Media Intelligence donne un cumul de 14,8 milliards d'euros investis, soit une hausse de 3,3 % sur un an, alors que le bilan 2001 se soldait par une baisse de 1,3 %. Mais cette pige, qui calcule l'équivalent théorique en euros des volumes investis, ne prend pas en compte les remises consenties par les régies. Or, vu la conjoncture, ces dernières se sont multipliées. Les chiffres sont donc à manier avec précaution car ils ne reflètent pas les investissements nets.

La presse accuse le coup

La plus forte progression revient à la radio, qui bondit de 19,6 % en valeur et de 7,2 % en volume. Ce média de déstockage a sans doute bénéficié du souci d'efficacité des annonceurs en période de menace sur la consommation. La télévision, en hausse de 8,4 % en valeur et de 46,4 % en volume, tire son épingle du jeu alors que les chaînes du câble, du satellite et des régions progressent de plus de 25 % en valeur. L'affichage, stable avec + 0,6 %, et surtout la presse font davantage les frais de la conjoncture. Celle-ci, toutes familles confondues, enregistre en effet une baisse de ses revenus publicitaires de 4,6 % sur l'année. La décrue atteint 5,5 % en volume. Les deux derniers mois de l'année 2002 ont cependant amorcé une lente remontée, avec - 0,2 % en novembre et - 2,0 % en décembre.

Envoyer par mail un article

Les revenus bruts des médias en hausse pour 2002

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.