Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

L'e-commerce en plein boom

31/01/2003

En France, l'année 2002 a tenu toutes ses promesses pour l'e-commerce, avec des transactions en augmentation de 63 % au dernier trimestre par rapport à la même période de 2001.

Les cybermarchands membres de l'Association pour le commerce et les services en ligne (Acsel) étaient nombreux, ce mercredi 22 janvier 2003, à la conférence de presse de leur organisation. Comme de bons élèves, impatients de rendre compte de leur travail, ils levaient tour à tour la main pour livrer leurs résultats.« Le chiffre d'affaires de laredoute.fr a progressé de 120 % en 2002, à 85 millions d'euros. Internet représente 8 % de nos revenus et un quart de la croissance nette apportée à l'enseigne »,annonçait Jean-Marie Boucher, directeur e-commerce de La Redoute.« Pour la première fois, les ventes Web ont dépassé le Minitel, générant du chiffre d'affaires additionnel »,précisait Yves Bayart, du groupe 3Suisses International. Même constat pour le fleuriste Aquarelle, qui vend désormais davantage sur le Web qu'en magasins. La SNCF voit le site de réservations voyages-sncf.com faire un bond en 2002, avec un volume d'affaires en progression de 68 %, à 272 millions d'euros (lire l'encadré). Belle performance aussi à la Fnac : l'an passé, les trois sites du groupe (fnac.com, surcouf.com, eveil etjeux.com) ont réalisé 2,1 % des ventes totales du groupe, avec 75 millions d'euros de vente, contre 1,2 % en 2001. Fnac.com a vu son chiffre d'affaires grimper de 55 % en 2002. Le site de déstockage mister gooddeal.com affiche, de son côté, une croissance de 100 %.« Pour nous, 150 % »,surenchérissent Christophe Cornuejols, PDG de Nomatica, site de discount spécialisé en appareils photo et vidéo numériques, et Pascal Griot, directeur de surcouf.com.

Avec les fêtes, la croissance de l'e-commerce s'est encore accélérée en fin d'année. Le nombre de transactions (3,3 millions) a progressé de 63 % au dernier trimestre 2002 par rapport à la même période de 2001, selon le baromètre de l'Acsel, réalisé par l'institut PriceWaterhouseCoopers à partir de données recueillies auprès d'un panel représentatif d'e-commerçants. Le chiffre d'affaires a crû exactement dans les mêmes proportions (64 %). Sur l'année, les transactions ont augmenté de 47 %, passant de 6,8 à 10 millions.

5,3 millions de cyberacheteurs

En monnaie sonnante et trébuchante,« l'e-commerce péserait environ 2 milliards d'euros en 2002, soit 12 à 15 % des revenus générés par la VPC »,affirme Henri de Maublanc, président de l'Acsel et coprésident du fleuriste aquarelle.com. Autre signe encourageant pour la profession : le nombre d'internautes achetant sur Internet a progressé de plus d'un million en un an, selon Médiamétrie-Nielsen/NetRatings, pour atteindre 5,3 millions en fin d'année, ce qui représente près d'un internaute sur trois (29,7 %).« Le nombre de cyberacheteurs a augmenté plus vite (+ 26 %) que le nombre d'internautes (+15 %) entre les derniers trimestres 2001 et 2002 »,précise François-Xavier Hussherr, fraîchement nommé directeur général de l'activité Internet et nouveaux médias à Médiamétrie, en remplacement de François Blum. Ces consommateurs en ligne sont plutôt des hommes (61 %), âgés de 25 à 49ans (60 %) se connectant tous les jours ou presque (75 %). Les catégories d'acheteurs en plus forte progression en 2002 sont les femmes (+ 54 %) et les employés (+ 60 %), sans oublier les abonnés haut débit (+ 61 %) qui représentent 26 % des acheteurs en ligne. L'accès à Internet en haut débit, qui ne recourt pas à une communication téléphonique, permet aux internautes de surfer sans contrainte. La preuve : en un an, le temps passé sur un site marchand a doublé, passant de 21 à 41minutes entre Noël 2001et 2002. Autant d'éléments qui permettent aux cybermarchands de donner rendez-vous à la rentabilité en 2003.

Envoyer par mail un article

L'e-commerce en plein boom

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.