Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉVISION

TV5 défend sa gestion

07/02/2003

Alors que la Cour des comptes fustige les incohérences de l'audiovisuel extérieur, TV5 entend poursuivre sa mission et renforcer sa présence mondiale.

Le 30 janvier, Serge Adda, le président de TV5, présentait le nouveau visage de sa chaîne : un habillage signé Dream On, une nouvelle signature (« Le centre du monde est partout »), 18 bulletins quotidiens d'information (dont trois de 26 minutes) et, depuis octobre, des émissions riches de grandes signatures (Claude Sérillon, Frédéric Mitterrand, Christine Ockrent, Jean-Pierre Elkabbach, Yamina Benguigui, etc.). L'occasion, treize mois après son arrivée, de dresser un bilan d'étape. Hasard du calendrier : la veille, la Cour des comptes appelait à un« plan d'action stratégique »pour l'audiovisuel extérieur, fustigeant« la coexistence de sociétés purement hexagonales et d'opérateurs[...]»,ce qui« représente une déperdition d'énergie et de ressources publiques »pour des audiences restant« confidentielles ». Cette situation peut même« devenir très coûteuse »si France Télévisions est lancée sur les réseaux câblés et les bouquets satellite étrangers, en concurrence avec TV5. Par ailleurs, le rapport préconise que TV5 et CFI soient soumises au principe des contrats d'objectifs et de moyens, et s'interroge sur les conséquences financières du glissement de TV5 vers son contenu actuel, plus journalistique et divertissant. Des doutes renforcés par la perspective de la création d'une « CNN à la française ».

Redéploiement interne

« Depuis un an, tous les changements stratégiques ont été financés par redéploiement interne des moyens »,se défend Serge Adda, qui précise que certains arbitrages, notamment satellitaires, ont permis de dégager 6,9 millions d'euros, pour un budget total de 82 millions d'euros.« Nous avons moins de moyens, comparé au nombre de téléspectateurs (135 millions de foyers dans 165 pays), que la BBC ou la Deutsche Welle »,constate-t-il, tout en faisant valoir une augmentation de 18 % du nombre de foyers initialisés de TV5 depuis octobre 2001 (et de 82 % aux États-Unis, avec 160 000 foyers abonnés). Quant à la CNN à la française, Serge Adda estime que TV5 n'a pas pour vocation d'être une chaîne internationale. Pour autant, elle est« prête à répondre à toutes les contributions qui [lui] seront demandées ».

Envoyer par mail un article

TV5 défend sa gestion

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.