Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

France Soir à la sauce Bouvard

21/02/2003

France Soir paraît le 24 février dans une nouvelle formule. Conçue par Philippe Bouvard, elle recentre le quotidien autour de la télévision.

Quatre ans après la nouvelle formule tentée par Jean-Luc Mano et après bien des tâtonnements,France Soirfera à nouveau peau neuve le 24 février. Les Italiens du groupe Poligrafici Editoriale, propriétaires du quotidien, se sont laissés convaincre par Philippe Bouvard, soixante-treize ans, dont l'idée maîtresse est de recentrer le titre autour de la télévision.« La presse quotidienne nationale, et maintenant régionale, n'a quasiment pas changé depuis 1945,résume l'animateur desGrosses têtes, sur RTL.Je souhaite proposer un journal, un "France Soir plus", qui prenne en compte le fait audiovisuel comme élément fédérateur du lectorat ».

Regonflé de quatre à huit pages,France Soirproposera, dans une maquette rénovée, des rubriques Décryptages, Portraits, Opinions, Débats et Économie. Sans oublier, sur huit pages, ces piliers traditionnels que sont les faits divers, le sport et les courses hippiques. Le coeur de la formule Bouvard, en deuxième partie, s'est finalement réduit à dix pages consacrées à la télévision« traitée à chaud ».« Avec la critique des émissions de la veille, un tableau d'horreur et un tableau d'honneur ou encore un zapping des images les plus intéressantes et les plus drôles de la veille »,détaille son inspirateur. Objectif de la direction : 100 000exemplaires d'ici à un an, contre 80 000 actuellement.

Le programme laisse les salariés sceptiques.« Cette formule demande des moyens humains et financiers que nous sommes loin d'avoir »,estime un journaliste. La direction a prévu une réorganisation de la rédaction, ramenée à 55 journalistes, et une à quatre embauches. Insuffisant selon les syndicats, qui notent que les impératifs liés à la fabrication, avec un bouclage autour de 20 heures, seront difficilement conciliables avec la couverture de la soirée télévisée.

Repenser la commercialisation

Pourtant, au sein du personnel, on reconnaît volontiers« un certain nombre de remises à niveau effectuées dans plusieurs domaines ».France Soirs'est appuyé sur un audit de Médias et Régies Europe pour repenser sa commercialisation. Selon la direction du quotidien, la régie Presse Alliance vise 5,8 millions d'euros en 2003 contre 3,5 millions en 2002. De son côté, TNSofres a confirmé le potentiel de la marqueFrance Soir. Quant à Afforge Finance et Fabrice Larue, l'ancien patron de DI Group, ils remettront un rapport fin mars sur la stratégie de la société, qui pourrait s'ouvrir à un partenaire financier. La vente en janvier au groupe Riccobono de 50 % de la société GAICS, qui regroupe les actifs d'imprimerie deFrance Soir, pourrait être suivie d'autres cessions. Même si l'opération, qui a apporté à Poligrafici 4 millions d'euros d'argent frais, soustrait au titre une partie de son actif le plus aisément valorisable.

Envoyer par mail un article

France Soir à la sauce Bouvard

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.