Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Conseil

Les agences interactives rentrent dans le rang

21/02/2003

B2L rejoint le giron de l'agence de marketing services Proximity BBDO, tandis que BDDP/Tequila/Interactive se rebaptise TBWA Interactive.

Le marché des agences interactives n'en finit plus de se recomposer. Depuis l'explosion de la bulle Internet en 2001, certaines ont mis la clé sous la porte, d'autres se sont repositionnées. C'est le tour, en ce début d'année, de B2L/BBDO et de BDDP/ Tequila/Interactive, qui réintègrent leur groupe mais avec une vision de marché, semble-t-il, différente. La première, fleuron du métier et pionnière sur le secteur, perd son indépendance de lieu et de statut. Rebaptisée B2L Proximity, elle absorbe les autres entités interactives du groupe : Tecin, le pôle technologique de BBDO, et la branche e-marketing de Proximity BBDO. Au total, ce pôle interactif devrait compter une soixantaine de salariés. Le président de Proximity, Jacques Bouey, en prend la présidence. Exit, du coup, Godefroy Jordan, PDG de B2L depuis 1999, date de la fusion de sa petite société Alpaga, fondée avec Gaël Duval, et de BLL, le pôle interactif de BBDO créé à l'époque par Loïc Le Meur. Exit aussi la directrice générale, Nathalie Boy de la Tour, qui est remplacée par Nam Nguyen, jusque-là directeur général de Harrison&Wolf Interactive.« Nous opérons un recentrage de nos forces interactives, qui étaient jusqu'à présent assez éclatées,explique Jacques Bouey.Plus de neuf clients de B2L sur dix n'étaient pas partagés avec le reste du groupe. Il n'y avait pas de synergies. Or la demande des clients va dans le sens d'une intégration de l'interactivité dans un plan de communication plus large. Il nous fallait rapprocher ce nouvel ensemble du coeur du groupe. »

L'interactivité au service du marketing

En rebaptisant sa filiale interactive B2L Proximity, le groupe de Christophe Lambert affiche aussi clairement sa volonté de rapprocher ses activités Internet du pôle marketing services de Proximity BBDO. Internet serait-il devenu un simple outil au service du marketing relationnel? Ce n'est évidemment pas aussi simple, même si les options prises par la concurrence le laissent à penser. De fait, impossible de dissocier Internet des marketing services. Xavier Romatet, directeur général de DDB France (lireStratégiesn° 1252), a récemment rapproché l'activité Web de Tribal DDB (rebaptisée Rapp Digital) et Rapp Collins, l'agence de marketing relationnel du groupe, pour favoriser une étroite collaboration. C'est aussi ce qui a prévalu chez Ogilvy, qui a fusionné à l'été 2001 (lireStratégiesn° 1202) ses entités marketing relationnel (Ogilvy One) et multimédia (Ogilvy Interactive), tout en conservant les marques commerciales qui, dans les faits, travaillent plutôt chacune de leur côté. FullSix, l'agence dite globale de Marco Tinelli, a elle aussi effectué ce virage en se redéfinissant« agence de marketing interactif et relationnel ».

Plus intégriste, TBWA a rebaptisé TBWA Interactive son agence BDDP/Tequila/Interactive pour signifier que l'interactivité est au coeur de la démarche de conseil du groupe. Son approche n'est pas très éloignée de celle de Publicis Networks ou BETCi. C'est d'ailleurs David Toto, directeur général adjoint de TBWA\Paris, qui prend la direction de l'entité interactive. À ses côtés, Marion Combaluzier, précédemment directrice du développement de BDDP/Tequila/Interactive, devient directrice générale adjointe. Là aussi, le message est clair.« TBWA\France mise sur le développement du discours interactif des marques, en mettant sa structure interactive au centre de sa démarche Connect »,explique David Toto. Et d'ajouter :« TBWA Interactive réalise 80 % de sa marge brute avec les clients du groupeet nous devons le faire savoir ! »TBWA reprend ainsi position de manière forte sur ce terrain de l'interactivité, quand certains de ses clients, sans doute déçus de ne pas trouver les conseils en interne, sont allés les chercher ailleurs. C'est le cas de McDonald's et Nissan, qui ont choisi de travailler avec l'agence interactive Duke. Revendiquant farouchement son indépendance vis-à-vis des grands groupes, cette agence fait presque figure d'exception sur un marché en pleine concentration.

Envoyer par mail un article

Les agences interactives rentrent dans le rang

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies