Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

AUDIOVISUEL

France Télévisions peaufine son « qualimat »

28/02/2003

France Télévisions devrait désigner au printemps l'institut chargé d'élaborer un outil de mesure de la qualité de ses programmes. Un baromètre destiné à connaître, dès le lendemain, ce que les téléspectateurs ont pensé de l'émission diffusée la veille. Nombre de télévisions publiques en Europe disposent déjà d'un tel outil. En France, l'idée fait son chemin depuis une dizaine d'années et France Télévisions est incitée, dans son contrat d'objectifs et de moyens (2001-2005), à mettre l'accent sur la transparence et la qualité de ses programmes. Une volonté réaffirmée, en décembre 2002, à la suite de la publication du rapport Clément sur la diffusion culturelle.

Le holding public a lancé un appel auprès d'instituts spécialisés. Trois ont répondu. Premier sur les rangs, Médiamétrie, en situation monopolistique pour la mesure d'audience télévisée en France, revendique la propriété de l'appellation « qualimat », mais reste peu prolixe sur la méthodologie envisagée.

TN Sofres se retire

Même discrétion chez Ipsos Médias, qui met en avant son savoir-faire. Au Royaume-Uni, Ipsos fournit déjà ce type d'informations qualitatives à plusieurs chaînes, dont la BBC. Sa méthodologie repose sur des questionnements par courriers, parfois croisés avec des enquêtes téléphoniques. Troisième candidat, Novatris peut se targuer d'un « access panel » de quelque 300 000individus en France, dont un panel représentatif de 15 000téléspectateurs. Une base qui lui permet de développer une veille plurimédia, le « 365 View ». Principale originalité : des enquêtes en ligne permettent« d'avoir les résultats dès la fin de matinée du lendemain »,explique Patrick Van Bloeme, directeur associé de Novatris, qui a mené en octobre 2002 une opération pilote pendant la diffusion deNapoléonsur France 2. Pour sa part, Taylor Nelson Sofres s'est retirée d'une compétition, dont« les aspects politiques sont loin d'être anodins »,rappelle un porte-parole.

Quant aux autres chaînes, elles restent peu convaincues par l'utilité d'un tel outil. Chez TF1 comme chez M6, on estime que seule la mesure d'audience est légitime pour évaluer l'adhésion des téléspectateurs.

Envoyer par mail un article

France Télévisions peaufine son « qualimat »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.