Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

RADIO

Le difficile accord de la filière musicale

28/02/2003

Un code déontologique pourrait bientôt régir les relations entre opérateurs radio et professionnels de l'édition musicale.

Les relations entre diffuseurs radio et professionnels de l'édition musicale restent tendues. Depuis un an, Éric Baptiste, président de la Confédération internationale des sociétés d'auteurs et compositeurs, est à la tête d'une commission chargée d'accorder la filière musicale française autour de projets communs. Son travail pourrait bientôt déboucher sur un code déontologique.

Des dérives inquiétantes

Depuis la remise de son rapport au ministre de la Culture et de la Communication, en février 2002, deux des trois chantiers ont été menés à bien. Le premier concerne le renforcement de l'Observatoire de la musique.« Il y a eu consensus sur ce point,indique Éric Baptiste.Ce travail manquait à la filière musicale. Notre second chantier vise à renforcer le dialogue avec le CSA. La création d'un groupe de liaison doit être organisée prochainement. »

En revanche, les problèmes de programmation musicale des radios et des relations commerciales avec les maisons de disques restent sans solution. Le 26 février, devait se tenir une réunion pour harmoniser les points de vue.« Des problèmes existent »,lâche Éric Baptiste. Mais des voies consensuelles sont possibles sur le dossier des programmations.« Aujourd'hui, la situation n'est pas insupportable, mais elle est limite,poursuit-il.Si nous constatons l'augmentation des taux de rotation par disque ou une concentration encore plus forte de la programmation sur les titres du Top 40, il faudra agir. »

En revanche, Éric Baptiste s'avoue impuissant sur les questions commerciales. Son rapport a mis en exergue les dérives liées aux accords publicitaires entre les grosses maisons de disques et les stations les plus importantes, qui influeraient fortement sur la programmation.« Ces contrats sont privés,explique Éric Baptiste.Alors comment définir une norme de comportement pour quelque chose qui n'est pas mesurable ? Légalement, on ne peut pas sanctionner. Il faut trouver des formules garantissant la non-discrimination. »Pour trouver une solution, la commission s'est tournée vers Bercy.

Envoyer par mail un article

Le difficile accord de la filière musicale

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.