Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

AUDIOVISUEL

L'ADSL, nouveau canal de diffusion de la TV

07/03/2003

Alors que TF1 expérimente Dream TV dans l'ouest parisien, un service de vidéo à la demande sur télévision via l'ADSL vient d'être lancé à Monaco.

Après le câble, le satellite et avant la télévision numérique hertzienne, l'avenir de la télévision passe-t-il par l'ADSL ? Depuis peu, les initiatives se multiplient. Pour Patrick Le Lay, le PDG de TF1, qui développe depuis deux ans avec l'opérateur téléphonique LD Telecom le projet Dream TV,« c'est un produit qui peut être mis sur le marché d'ici à la fin de l'année. Il sera totalement opérationnel d'ici à deux ou trois ans ».Pour l'heure, le système est expérimenté, depuis décembre dernier, par deux cent cinquante collaborateurs du groupe, habitant le 15e arrondissement de Paris et Boulogne-Billancourt. Moyennant l'installation d'un modem et d'un boîtier spécifiques branchés sur leur ligne téléphonique, ces privilégiés ont accès à un bouquet de vingt-quatre chaînes, diffusées sous protocole IP (Internet) avec une qualité d'image identique à celle du satellite. TF1 espère lancer la commercialisation avant la fin 2003 et toucher, à terme, un million d'abonnés pour un coût estimé à 600 millions d'euros. De son côté, France Télévisions, qui participe à l'expérience Dream TV, doit s'associer à un essai de vidéo à la demande sur téléviseur, via l'ADSL, que conduira France Télécom à la rentrée dans la région lyonnaise. Le holding vient de créer un groupe de travail sur l'ADSL.

Un DVD virtuel...

À Monaco, la télévision grâce à l'ADSL est déjà une réalité. Le 25 février, l'opérateur de télécommunications Monaco Télécom, associé à Alcatel, a lancé la commercialisation de Sésame TV, un service de vidéo à la demande - accessible aux 20 000foyers de la Principauté- que trois cents clients vont tester pendant six mois. Là encore, il suffit de brancher un boîtier spécifique sur sa ligne téléphonique pour accéder à un catalogue de quatre cents films, proposé par la société MovieSystem.« C'est la première fois que nous passons du PC à la télévision »,se félicite Maxime Japy, le directeur général de MovieSystem, qui énumère les avantages d'un tel service. Outre le choix du film et la livraison immédiate, l'interactivité permet des arrêts pendant la diffusion, des retours ou des avances rapides. Une sorte de« DVD virtuel »,résume Richard Lalande, le président de Monaco Télécom. L'abonnement, lui, coûte 5 euros pour 24 heures, ou 20 à 52 euros par mois, selon la formule choisie.

... concurrent de la TNT

Reste à savoir si l'ADSL pourrait concurrencer le câble, le satellite et doubler la future télévision numérique terrestre. Pour TF1, il est envisagé comme un complément au satellite, dès lors qu'il toucherait en priorité les zones urbaines très peuplées. En tout état de cause, les futurs abonnés devront payer à l'opérateur, quel qu'il soit, le coût de la connexion téléphonique ADSL, estimé en moyenne à 40 euros par mois.« La force de la TNT, ce sont les chaînes gratuites »,assure-t-on du côté du gouvernement. S'il admet que le succès de l'ADSL dépend largement du marketing et des tarifs, Patrick Le Lay, le PDG de TF1, n'a aucun doute :« Il va ranger la TNT au rayon des accessoires. »

Envoyer par mail un article

L'ADSL, nouveau canal de diffusion de la TV

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.