Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Internet

Overture : deux moteurs pour contrer Google

07/03/2003

En rachetant Altavista et Fast, l'un des moteurs de recherche en marque blanche les plus performants, Overture se pose en alternative au leader Google.

Pionnier dans la vente de liens sponsorisés sur les outils de recherche, Overture était jusque-là absent du métier de la recherche Web proprement dite. En rachetant, pour un total de 210 millions d'euros, les deux moteurs de recherche Altavista (américain) et Fast (norvégien), il marche désormais sur deux pieds et peut proposer aux portails qui sont ses clients une offre globale(1). Sa cible est clairement identifiée : il s'agit de Google qui, jusqu'à présent, était la seule entreprise à proposer en marque blanche à la fois une technologie de pointe en matière de recherche et la vente de liens sponsorisés. Il accumule les trophées, le dernier en date étant le prix du meilleur outil de recherche 2002 décerné par le célèbre site Search Engine Watch (http://searchenginewatch.com/ awards/2002-winners.html), le site de Fast (alltheweb.com) arrivant en deuxième place. La palme du meilleur prestataire mondial de liens sponsorisés étant attribuée, ex aequo, à Google et Overture et, pour l'Europe, à Espotting et Google.

« Nous sommes différents de Google,insiste Christophe Parcot, directeur général d'Overture France.Nous vérifions la pertinence du lien entre le mot clé et l'activité de l'annonceur avant de le mettre en ligne, alors que cette opération est automatique et donc moins précise chez Google. Nous avons aussi une stratégie différente de Google, qui met en avant son propre réseau au risque de concurrencer les clients auxquels il fournit son moteur. Chez Overture, 95 % du chiffre d'affaires provient des partenaires[lire l'encadré],et nous allons continuer dans cette logique B to B. »

Créer un moteur de troisième génération

Overture ne mettra donc pas en avant le site de Fast et continuera de proposer en marque blanche aux portails sa technologie très performante. Concernant Altavista, le risque de concurrence avec ses clients (comme chez Google) est, lui, bien réel, même si Overture s'en défend.« Nous avons racheté Altavista pour son implantation géographique et ses brevets,précise ainsi Christophe Parcot.Avec dix-huit millions de requêtes mensuelles dans le monde, ce réseau formera un laboratoire qui nous permettra de tester en temps réel des innovations commerciales et des services. Altavista.fr est le 55e moteur en France. Nous n'allons pas le développer. Ce serait suicidaire. Nous voulons prendre le meilleur des deux technologies d'Altavista et de Fast pour créer un moteur de recherche de troisième génération. »

Ces ambitions n'ont pas échappé à Espotting, son concurrent dans le domaine des liens sponsorisés, qui encaisse sévèrement le choc, d'autant plus qu'il est le prestataire de Fast et d'Altavista en Europe. Espotting s'est d'ailleurs fendu d'un communiqué peu fair play, qui souligne« la réaction négative du marché »à l'annonce des rachats d'Overture et« l'écroulement de l'action »,tout en assurant que les relations avec ses deux partenaires se poursuivront.« Oui, l'action a chuté de 11 % le 25 février dernier,mais elle remonte,confirme Christophe Parcot.Les analystes sont souvent assez frileux au départ. À nous de leur expliquer notre stratégie. »Rentable, avec un chiffre d'affaires de 619 millions d'euros en 2002 pour un résultat net de près de 68 millions d'euros, Overture vise le milliard d'euros pour l'année 2003 - dont 900 millions d'euros assurés par la vente de liens sponsorisés - et un bénéfice consolidé compris entre 75 et 95 millions d'euros. Des prévisions qui devraient pouvoir rassurer la Bourse.

(1) Overture (800salariés) est présent aux États-Unis, au Japon, en Corée, en Allemagne et en France ; Fast (50salariés) en Norvège, en Allemagne, en Grande-Bretagne, en France, aux États-Unis et au Japon. Altavista (230salariés) est, quant à lui, disponible en 25langues.

Envoyer par mail un article

Overture : deux moteurs pour contrer Google

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.