Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Télévision

Pour MédiaCabSat, les enfants sont rois

14/03/2003

Selon la quatrième vague de l'étude MédiaCabSat, l'audience des chaînes thématiques progresse fortement sur la cible des enfants. Dans un contexte très concurrentiel, Canal J et Tiji opèrent une percée.

La quatrième vague de l'étude MédiaCabSat de Médiamétrie, dont les résultats ont été publiés mardi 11 mars, le confirme : les chaînes thématiques s'imposent de plus en plus dans le paysage audiovisuel français. Elles touchent désormais 12 508 000 personnes et fédèrent 33 % de l'audience totale de la télévision. Leur part d'audience, au sein des chaînes du câble et du satellite, est passée de 8,5 % il y a deux ans à 10,8 % en janvier dernier. En nombre de téléspectateurs moyens touchés par semaine, 35 chaînes sont en progression, contre 21 en baisse.

L'offre jeunesse en évolution perpétuelle

Les principaux bouleversements de cette vague concernent la cible des enfants.« Sur les 4-14 ans, l'audience globale de l'ensemble des chaînes thématiques progresse de 12,5 % en un an. En six mois, la progression atteint 13,1 % sur les 4-10 ans »,remarque Emmanuel Charonnat, le directeur général de Carat TV.« L'univers de la jeunesse est celui qui bouge le plus d'une vague à l'autre. L'offre y est en permanente évolution »,rappelle Olivier Goulet, directeur d'OMD Études et Recherches.

Témoin de cette montée en puissance des chaînes enfants : la progression de Canal J et de Tiji, deux chaînes du groupe Lagardère. Avec 1,4 % de part d'audience, Canal J se hisse à la deuxième place du palmarès de cette quatrième vague. En un an, cette chaîne a gagné près de 240 000 téléspectateurs. Elle progresse sur les 4-10 ans (+ 0,7 point) et les 4-14 ans (+ 0,1 point). De son côté, Tiji, la chaîne des moins de 7 ans, se classe dixième ex æquo (+ 0,2 % de part d'audience) et a conquis en six mois 383 000 téléspectateurs.

« Ces résultats confirment la pertinence de nos choix éditoriaux »,se félicite Claude-Yves Robin, le PDG de Canal J et de Tiji. À elles deux, ces chaînes permettent de« fédérer une audience enfantine et familiale ». Selon lui, le succès de Canal J tient à une délicate alchimie entre« une grille parfaitement lisible, avec des rendez-vous identifiés, l'arrivée de nouveaux formats (six depuis septembre), et la priorité que nous avons donnée aux productions d'animation française et européenne de qualité, qui se situent dans un environnement culturel familier.Quant à Tiji, son succès tient aussi à« l'audience conjointe parents/enfants, qui atteint une demi-heure par jour »,ajoute Claude-Yves Robin. Citons aussi l'arrivée en novembre de trois nouvelles chaînes Disney (Disney Channel + 1, Toon Disney et Playhouse Disney). Si la chaîne mère reste stable en audience, Teletoon connaît, elle, une légère érosion (- 0,2 % de part d'audience, 100 000 téléspectateurs de moins) tandis que Fox Kids perd quinze places en un an.

Eurosport en recul, Sport + à l'offensive

Autre surprise du classement, le recul d'Eurosport. C'est la plus grosse baisse du classement (- 0,4 % de part d'audience et 370 000 téléspectateurs perdus en six mois).« Nous conservons une longueur d'avance sur nos concurrents en nombre de téléspectateurs et sommes leaders sur les CSP + et les hommes de 15-49ans, nos cibles phares »,tempère Jean-Pierre Paoli, le PDG d'Eurosport France, qui déclare n'être« nullement inquiet »de la percée de Sport + (quatorzième ex æquo). Lancée en octobre 2002 par Canal + sur les cendres de Pathé Sport, Sport+ n'était même pas classée il y a un an.« Eurosport et Sport + sont très directement en concurrence »,remarque Olivier Goulet (OMD), évoquant« un effet de vase communicant ». Sur le même univers, L'Équipe TV et Infosport se maintiennent, tandis qu'ESPN progresse légèrement.

Du côté des « minigénéralistes », RTL9 campe en tête du classement. Paris Première, TV Breizh mais surtout Téva et TMC progressent. La première profite de son arrivée sur CanalSat en septembre mais aussi« d'un réel effort de programmation et d'un ton plus mixte »,estime Claire Dabrowski, sa directrice générale. Quant à TMC,« elle récolte les fruits de son nouveau format, mis à l'antenne en septembre dernier »,résume Georges Bonopéra, directeur général.

13ème Rue n'a peur de rien

De son côté, 13ème Rue continue sa progression.« Sur CanalSat, la chaîne est leader sur toutes les cibles »,rappelle Thierry Chicheportiche, directeur des études de la chaîne. Sur son créneau, elle est attaquée par CinéCinéma Frisson, la seule des nouvelles chaînes cinéma de MultiThématiques à sortir du lot. En revanche, en dépit d'une actualité plutôt soutenue, les chaînes d'information ont moins la cote. LCI fléchit, de même qu'Euronews et iTélévision. Enfin, quatre chaînes semblent en réelle difficulté avec moins de 0,1 % de part d'audience : Fashion TV, KTO, Mezzo et Ciné Info.

Envoyer par mail un article

Pour MédiaCabSat, les enfants sont rois

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.