Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

Les liens NMPP-Lagardère sur la sellette

14/03/2003

Les Nouvelles Messageries de la presse parisienne (NMPP) ne devraient pas faire appel de la décision du Conseil de la concurrence qui, le 14 février, les a condamnées à verser 600 000 euros pour des pratiques discriminatoires portant« une atteinte grave au fonctionnement du marché ».Mais elles sont désormais tenues de supprimer de leur barème un tarif qui n'offre à tout concurrent ou nouvel entrant sur les concessions des aérogares - c'était le cas du plaignant Tuxedo - qu'une« rémunération inférieure de moitié environ à celle attribuée à Relais H[qui coiffe la chaîne de magasins de presse Relay], filiale de l'actionnaire à 49 % des NMPP et opérateur de celles-ci. »

Abus de position dominante

Considérée comme un abus de position dominante, cette pratique met à jour les liens étroits unissant les NMPP à leur opérateur, Lagardère. Que ce soit pour cette affaire, pour des remises hors barème de 50 % consenties auMondesur diverses prestations ou pour la facture de lobbying de 150 000 euros du quotidien du soir approuvée par la direction des NMPP, c'est Lagardère, via son représentant Yves Sabouret, DG des NMPP, qui semble mis en cause. Le conseil de gérance des NMPP, qui s'est inquiété le 28 février auprès de Jean-Luc Lagardère de la nécessité de« garantir le respect de l'égalité de traitement des éditeurs »et de« permettre aux mandataires sociaux d'exercer pleinement leurs responsabilités »,ne peut que constater son impuissance à assurer un contre-pouvoir face à Lagardère.

Ce conseil n'a plus le même équilibre - trois gérants Lagardère contre cinq gérants représentant les éditeurs - depuis que Jean de Montmort, membre-président, est administrateur d'un groupe Marie Claire détenu à 42 % par Lagardère.« Rien ne sera fait qui puisse agresser Lagardère »,explique-t-on aux NMPP. Exemple : l'entreprise a toujours limité son développement à l'international pour ne pas concurrencer Hachette Distribution Service, filiale de Lagardère. Les éditeurs n'y voient rien à redire dès lors qu'ils bénéficient des « avances sur recettes » qui, durant plusieurs mois, leur permettent de traverser un creux de trésorerie. L'équivalent d'un prêt à taux zéro.

Envoyer par mail un article

Les liens NMPP-Lagardère sur la sellette

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.