Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉVISION

TF1 parie sur l'ADSL contre la TNT

28/03/2003

Le PDG de TF1, Patrick Le Lay, a trouvé son eldorado : la ligne téléphonique. Au cours d'un colloque organisé le 21 mars par NPA Conseil et Satellifax, il a démontré en quoi l'ADSL supplantait le numérique terrestre.« La TNT n'est pas un système de liberté,a-t-il martelé.On en parle depuis trois ans et l'on n'a pas encore commencé les expérimentations. Elle ne fait que supprimer la télévision des foyers qui la reçoivent. »Allusion au réaménagement du plan de fréquences mené, non sans difficultés, par le CSA.

Fort d'un test effectué auprès de deux cents foyers à Boulogne et à Paris, via la plate-forme Dream TV, le patron de TF1 a annoncé qu'il passerait à la phase de commercialisation en décembre 2003 ou début 2004. Selon lui, l'ADSL va mobiliser pour son groupe un investissement et un « business plan » comparables à ceux de TPS.« Et nous pouvons y aller seuls », a-t-il ajouté, en précisant que le plus onéreux serait la stratégie marketing de recrutement des abonnés.

Partenariat européen

Comptant sur la transposition des directives européennes sur les télécoms, Patrick Le Lay espère une pénétration de l'ADSL sur tout le territoire grâce à une loi d'équipement en haut débit. Pour TPS, ce serait un moyen efficace de compléter sa pénétration dans les zones urbaines inaccessibles aux paraboles satellitaires. Il est soutenu en ce sens par Nicolas de Tavernost, président du directoire de M6, actionnaire à 34 % de TPS, qui a annoncé le lancement avant fin 2003 d'une expérimentation« avec un partenaire européen ». De son côté, Marc Tessier, président de France Télévisions, ne ferme pas la porte de l'ADSL. Mais il souhaite la mise en place d'un mécanisme de régulation pour s'assurer de la neutralité du distributeur. En bref,« que ce ne soit ni le diffuseur, ni TPS, ni CanalSatellite qui contrôle le contact avec le téléspectateur », mais plutôt un opérateur de télécoms. Si c'est le cas et que le coût d'accès au réseau est bas, France Télévisions pourrait se développer sur l'ADSL.« Les opérateurs de télécoms ? Surtout pas,a répliqué Patrick Le Lay,ce n'est pas leur métier. »France Télécom, qui s'apprête à lancer à Lyon un test de commercialisation de la télévision sur l'ADSL, ne l'entend sans doute pas de cette oreille.

Envoyer par mail un article

TF1 parie sur l'ADSL contre la TNT

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.