Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

DÉVELOPPEMENT

La photo au secours de l'AFP

11/04/2003

Déficitaire, l'AFP mise sur la photo pour accroître ses recettes. L'accord de distribution signé avec Getty Images marque une étape importante dans ce plan.

Yves de Saint-Jacob, le directeur de la communication de l'Agence France- Presse, en est encore tout fier : le 20 mars, une photo estampillée AFP, signée Patrick Baz, montrant une boule de feu dans la banlieue de Bagdad, a fait le tour du monde des journaux pour témoigner du déclenchement de la guerre en Irak. Depuis, l'agence a fait deux fois la couverture deTime, et la une de nombreux quotidiens dans le monde. Une aubaine pour l'AFP, qui a justement signé le 1er avril à New York un accord décisif de représentation et de distribution avec Getty Images. Ce contrat vise à lui donner plus de poids face à ses concurrents AP et Reuters. Désormais, Getty pourra présenter en exclusivité, sur le marché nord-américain et au Royaume-Uni, l'ensemble de la production d'images de l'AFP, plus spécialement dans le domaine du news. Parallèlement, l'AFP distribuera à ses abonnés quotidiens dans le reste du monde la production photographique nord-américaine de Getty (sport, people, news, etc.).

Doubler les recettes anglo-saxonnes en 2 ans

Pour Bertrand Eveno, PDG de l'AFP, cet accord ne remet pas en cause la capacité de l'agence de presse à couvrir par elle-même le sol américain.« Nous avions douze photographes permanents (" staffers ") aux États-Unis, qui se consacraient à 60 % au sport, et trente indépendants (" stringers ") qui, eux, se consacraient exclusivement au sport. Nous arrêtons de faire travailler ces derniers, qui représentent un coût de 700 000 dollars[650 000 euros]. En revanche, nous aurons désormais treize permanents tout en arrêtant la couverture du sport et d'Hollywood, ce qui nous permet d'augmenter de 50 % la couverture du news aux États-Unis. »

L'objectif est ainsi de doubler en deux ans des recettes estimées à 3 millions de dollars (2,8 ME) outre-Atlantique et à 500 000 dollars (465 000 euros) en Grande Bretagne.« Nous dépensions un gros tiers du budget photo de l'AFP, soit 5,7 millions de dollars[5,3ME], afin de couvrir essentiellement le sport américain pour lequel nous n'avions pas beaucoup de clients,ajoute Bertrand Eveno.De son côté, Getty dispose de cent cinquante vendeurs à temps plein aux États-Unis, alors que nous n'en avons que trois. Au lieu de continuer seuls dans notre village gaulois, nous allons pouvoir mieux vendre nos photos, ce qui est notre motivation principale. Nous voulons toucher les deux cents grands journaux américains au lieu de nous limiter aux six quotidiens qui sont nos clients aux États-Unis. »

Si un tel point de vue fait encore grincer les dents, notamment à la CFDT qui craint que« le réalisme industriel et commercial »prenne le pas sur« la crédibilité éditoriale », il est l'un des axes importants de développement de l'AFP.« Avec une croissance de 7 % par an, la photo fait partie des deux ou trois services vedettes de l'agence »,estime Bertrand Eveno, qui enregistre également, en raison de l'actualité au Moyen-Orient, une forte croissance sur son fil d'information en arabe (+ 10 % par an). Parallèlement, l'AFP représente 35 à 40 % de l'information filaire en anglais en Asie, juste derrière AP, tandis qu'elle est en quête de partenariats au Brésil, où elle perd actuellement des positions importantes. Engagée dans un plan quinquennal devant lui permettre de retrouver l'équilibre financier, après un bond en avant de sa masse salariale (+ 10 % entre 1999 et 2000), l'AFP a été autorisée récemment à présenter des pertes. La CFDT chiffre, au total, à 38 millions d'euros le déficit cumulé pour les années 2002 et 2003.

Le salut de l'AFP dépend maintenant de sa capacité à maîtriser ses dépenses et à augmenter ses recettes. D'où sa volonté de sortir, le 1er mai, d'un réseau d'échange d'images entre agences européennes, la European Photographic Association, de façon à prélever des droits sur les ventes dites secondaires (hors quotidiens).

Accompagner l'essor des nouvelles technologies

Sa participation en tant que prestataire à la future chaîne d'information internationale voulue par Jacques Chirac est parallèlement liée à la signature d'un « accord cadre », qui lui permettrait d'être rémunérée pour son apport logistique et rédactionnel. Enfin, l'AFP n'a pas renoncé à jouer un rôle dans l'essor des nouvelles technologies de l'information. PDA, téléphones portables de 3e génération, organizers,« autant de plates-formes au service d'une meilleure distribution de nos contenus »,estime Yves de Saint-Jacob. Le conflit en Irak est aussi, selon lui, l'occasion d'expérimenter un système d'alerte personnalisé pour les journalistes sur le front, système qui pourrait être ensuite commercialisé.

Envoyer par mail un article

La photo au secours de l'AFP

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.