Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉVISION

Une fenêtre pour la culture urbaine

02/05/2003

Lancée par Olivier Laouchez, ex-directeur général du label de rap Secteur Ä, Trace TV se veut l'étendard des nouvelles générations urbaines.

Trace TV pourra-t-elle devenir la chaîne de référence des passionnés de « cultures urbaines » ? C'est l'espoir des fondateurs de cette chaîne, disponible, depuis le 27 avril, dans l'offre basique de CanalSatellite, sur le canal 72. Sortie du sillon du Secteur Ä, le label de rap sarcellois où Doc Gyneco fit ses débuts, l'équipe espère séduire les jeunes férus de « street culture »... et les annonceurs. Le potentiel est estimé à 45 millions de jeunes en Europe, Afrique et DOM-TOM, sans compter 25 millions de personnes en Amérique du Nord. Selon Olivier Laouchez, PDG de la chaîne,« Trace TV est un espace d'expression pour les musiques et les cultures urbaines. Les annonceurs auront à leur disposition un média qui leur permet de toucher des jeunes qui sont également de formidables prescripteurs et générateurs de buzz. »

24 heures sur 24 et sans présentateurs

Olivier Laouchez n'est pas un novice de la télévision : en 1993, il avait déjà créé ATV, la première chaîne privée martiniquaise. En 1998, il est repéré par Kenzy, fondateur du Secteur Ä, qui partage son rêve de lancer une chaîne de télé « urbaine » et qui embauche cet ancien de l'ESCP pour gérer son label. Olivier Laouchez, qui a récemment quitté son poste de DG de Secteur Ä pour se concentrer sur la chaîne, est passé à la phase opérationnelle, après moult faux départs, grâce à une levée de fonds auprès d'Urban Investment Group, le fonds dédié aux « projets urbains » de la banque d'investissement Goldman Sachs. Cet apport lui a permis d'acquérir 80 % de la chaîne MCM Africa, détenue par le groupe Lagardère via MCM.« Ce dernier est un partenaire stratégique qui, sur la thématique urbaine, considérait ne pas avoir l'expertise ou la légitimité en interne pour développer un projet éditorial, et il s'est dit qu'il serait mieux de le faire avec des gens qui viennent de ce milieu, qui sont crédibles et qui le connaissent. »Ce rachat sera suivi de celui du magazine anglo-américainTrace,un bimestriel qui se veut la bible de la mouvance « international urban cool ». Le titre a donné son nom à la chaîne et devrait être lancé en France, sous forme de trimestriel tiré à 50 000exemplaires, au mois de septembre prochain. La société Alliance Trace Media BV, sise aux Pays-Bas, est créée pour chapeauter ces divers projets. Un tel investissement dans une entreprise sortie de la « street culture » demeure rare en Europe.« C'est quasiment miraculeux »,reconnaît le PDG.

Outre les clips musicaux (rap, ragga, raï, r'n'b, soul, etc.), qui domineront le temps d'antenne, Trace TV, émettant 24 heures sur 24 compte diffuser six heures de programmes propres (produits avec des petits budgets et filmés avec des caméras DV) par semaine, ainsi que des programmes achetés ailleurs (telLa Tanière des Lions,documentaire sur la victoire de l'équipe de football sénégalaise contre la France lors de la Coupe du monde). La chaîne se passera de présentateurs (les clips seront annoncés par des voix-off), mais aura recours à des personnalités représentatives de son esprit, comme le comique Dieudonné ou le mannequin Noémie Lenoir, qui feront des apparitions à l'antenne. Il s'agit d'une première mondiale, selon ses créateurs (aux États-Unis, les chaînes « ethniques » sont soit blacks, soit portoricaines, mais aucune ne tente de ratisser plus large). Trace TV, dont Gédéon a réalisé l'habillage et qui ne dévoile pas son budget, se lance à partir d'un bureau prêté, temporairement, par MCM, au sein de son siège de la porte de Versailles. Autrement dit, le coin de Paris le plus lointain du Sarcelles des débuts. Un symbole ?

Envoyer par mail un article

Une fenêtre pour la culture urbaine

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.