Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

La crise ne décourage pas la presse allemande

09/05/2003

Alors que les fusions se multiplient dans la presse quotidienne berlinoise, la crise publicitaire n'enraye pas la créativité des éditeurs de magazines.

Une petite phrase prononcée il y a quelques jours par le ministre allemand de l'Économie, Wolfgang Clement, traduit l'inquiétude d'une grande partie des éditeurs de presse outre-Rhin.« La situation est plus que critique,a-t-il déclaré.La majorité des journaux est dans le rouge. »En Allemagne, la crise économique a en effet eu de fortes incidences sur les investissements publicitaires. Ceux-ci ont enregistré un recul de 4,9 % en volume en 2002, à 14,9 milliards d'euros. Pour y faire face, une nouvelle mode s'est donc imposée à Berlin : la fusion des entreprises de presse quotidienne. L'an dernier, c'est d'abord le groupe Axel Springer qui a décidé de fusionner ses deux quotidiens,Die Weltet leBerliner Morgenpost. Cette année, c'est au tour de l'éditeur Holtzbrink, qui a racheté il y a un an leBerliner Zeitung, de projeter de le fusionner avec un autre quotidien, leTagesspiegel. Pour l'instant, le ministre de l'Économie n'a pas donné son autorisation à l'opération et Axel Springer menace même d'arrêter son quotidienDie Welten pareil cas.

Un tel contexte ne décourage pourtant pas les groupes de presse. Deux lancements significatifs ont eu lieu récemment, et un troisième est prévu prochainement. Sur le segment des magazines masculins, l'éditeur Attic Futura vient de publierMen Activeà l'attention des hommes de 20 à 39 ans. Le titre, qui paraît pour l'instant deux fois par trimestre, devrait adopter à l'automne une périodicité mensuelle.

De son côté, l'éditeur Bauer a lancé le 30 avril à 150 000ex. un magazine de la maison à périodicité trimestrielle, baptiséFeeling Home,dans le format de poche qu'adoptent de plus en plus de titres en Allemagne. Ce magazine se pose en concurrent direct deLiving at Home, de Gruner + Jahr (Bertelsmann), la maison mère de Prisma Presse.

Sternvise les jeunes

Enfin, Gruner + Jahr annonce pour le 23 juin une version test, destinée aux jeunes lecteurs, de Stern, numéro un des magazines allemands. Le titre, qui s'adresse aux 20-30 ans, devrait compter 148 pages. La diffusion prévue est de 150 000 exemplaires. L'hebdomadaire ne s'adressait jusqu'à présent spécifiquement aux jeunes que sous forme de hors-série à parution irrégulière.

Ces trois lancements surviennent alors que les magazines, avec un recul de leurs recettes publicitaires de 7,2 % (à 3,5 milliards d'euros) l'an passé, ont tout particulièrement souffert de la conjoncture publicitaire.

Envoyer par mail un article

La crise ne décourage pas la presse allemande

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.