Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PROGRAMMATION

Canal+ tente le docu-soap

19/06/1998

Pour l'été, Canal+ risque le feuilleton-documentaire, que la chaîne envisage même, en cas de succès, de produire.

A partir du 27juin et jusqu'au 30août, Canal+ prend ses quartiers d'été. Au programme, cinéma et sport, comme à l'habitude, mais aussi des innovations:South Park,animation pour adultes;Gun, un policier (6x42min) produit par Robert Altman et dont il a réalisé le premier épisode;Science-fiction, le futur au présent, une série fantastique pour les adolescents diffusée le midi, en lieu et place des documentaires habituels qui prendront toutefois la relève à partir du 25 juillet; et, surtout, le nouveau genre que sont les feuilletons-documentaires ou docu-soap.«L'objectif de cette programmation est de jouer la continuation de la grille, tout en mettant en avant un certain nombre de programmes nouveaux, sans devenir un laboratoire, explique Bibiane Godfroid, directrice de l'antenne et de la programmation de la chaîne, qui signe sa première grille d'été.Nous voulons montrer à nos abonnés que Canal+ ne ferme pas l'été.»C'est dans cette logique que Canal+ a choisi de diffuser, pour la première fois en France, des docu-soap, un genre imaginé aux Pays-Bas et en Angleterre avec lequel la BBC et ITV se livrent à une guerre de production et d'audience.

L'aventure de la vie quotidienne

«Tout le monde en parle, mais personne n'en avait jamais vu ici», confirme Sophie Chalou, administratrice des documentaires sur Canal+. Quatre séries anglaises, allant de 3 à 12épisodes de 26min, seront diffusées cet été, à partir du 13juillet, tous les jours de la semaine à 18h30. Une autre série de 8x26 min, australienne, intituléeUn Zoo à Melbourne, et déjà coproduite à hauteur de 40% par Canal+, s'insérera dans cette case. Selon un même principe: l'aventure de la vie quotidienne, qui repose sur un casting d'enfer et dont les pérégrinations sont traitées avec humour et suspense. Si le genre réussit à convaincre le public, la chaîne envisage même de se lancer dans la production de séries avec une French Touch, comme le prévoit déjà Arte.«Le problème, c'est que la mise en production est très lourde, puisqu'il faut prévoir entre 1 et 1,2million de francs d'investissements par épisode de 26minutes, précise Sophie Chalou.Car il y a beaucoup de chutes en cours de route, notamment lorsque les personnages choisis ne répondent plus aux critères du genre. C'est donc tout un nouveau système de production qu'il faut mettre en place»... Où la frontière entre le documentaire et la mise en scène risque de devenir plus que floue.

Envoyer par mail un article

Canal+ tente le docu-soap

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.