Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

Secteurs interdits : la PQR fait un pas

13/06/2003

Pierre Jeantet, PDG de Sud Ouest et président de la Commission publicité du syndicat de la presse quotidienne régionale, justifie la concession de la PQR sur les secteurs interdits de publicité télévisée.

Le SPQR est-il parvenu à une position commune sur la question des secteurs interdits ?

Pierre Jeantet.Nous sommes solidaires, même s'il y a des différences d'approche entre ceux qui estimaient qu'il ne fallait pas ouvrir ce dossier et ceux, pragmatiques, qui ne souhaitaient pas voir la France condamnée et perdre encore plus de parts de marché. Bruxelles nous a fait prendre conscience que si notre point de vue pouvait être accepté dans son intention, au nom de la défense du pluralisme, il ne pouvait pas l'être dans ses modalités. À l'instar de l'Allemagne, qui contingente sa publicité télévisée sur les chaînes publiques après 20 heures, ou la Grande- Bretagne qui interdit la publicité pour la BBC, la France peut prendre des dispositions si celles-ci ne sont pas excessives et discriminatoires.

Que préconisez-vous pour le secteur de la distribution ?

P.J.Nous avons fait un pas en différenciant la publicité événementielle et la communication institutionnelle ou d'image. Tout en acceptant une ouverture pour cette dernière, nous souhaitons conserver la publicité pour les prix, les opérations spéciales ou les journées portes ouvertes : cela correspond bien à la qualité de notre support. C'est ce que nous faisons valoir au gouvernement et à Bruxelles d'ici à l'été.

Quelle serait l'incidence économique ?

P.J.La PQR réalise environ 30 % de son chiffre d'affaires grâce à la distribution. Nous risquons de perdre 40 à 50 % de nos recettes sur les ressources extralocales, donc le 66-3. Mais la restriction aux campagnes d'image pourrait avoir un effet moindre avec des mesures d'accompagnement dans le temps.

Qu'attendez-vous pour vos télévisions locales ?

P.J.Ce n'est pas le fait d'avoir accès à la grande distribution qui leur permettra de s'équilibrer, mais d'avoir un réseau de plusieurs TV sur une douzaine de villes.

Envoyer par mail un article

Secteurs interdits : la PQR fait un pas

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.