Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

Le Monde se prépare à la Bourse

20/06/2003

La publication des premiers comptes consolidés du Monde, qui montrent une perte nette de 17,3 millions d'euros en 2002, vise à adopter les règles de transparence de la Bourse.

Un chiffre d'affaires de 435,9 millions d'euros, -17,3 ME de résultat net part du groupe, -4 ME de résultat d'exploitation, 307 ME de dettes pour Le Monde&Partenaires associés : la publication, le 14 juin, des comptes consolidés du Monde s'apparente à une opération « vérité-qui-blesse ». Objectif : se mettre en conformité avec les règles de transparence de la Bourse.« Il s'agit d'être le plus clair possible le jour où nous nous présenterons sur les marchés financiers »,explique Michel Delberghe, délégué CFDT.

Après la régularisation fiscale et comptable, la prise en compte des avertissements de commissaires aux comptes sourcilleux depuis l'affaire Vivendi, il reste à faire avaliser par le conseil de surveillance des résultats qui seront présentés en comité d'entreprise, mardi 24 juin, après analyse du cabinet Secafi Alpha. Un rendez-vous qui intervient avant une assemblée générale, le 27 juin, de la Société des rédacteurs duMonde(SRM), premier actionnaire, qui devrait désigner un président en remplacement de Michel Noblecourt.« Face à la ligne suiviste adoptée jusqu'à présent par la SRM, un courant existe pour établir un débat réel sur les grandes options stratégiques du journal »,explique un rédacteur.

Des choix à faire

Pour Jean-Marie Colombani, président du groupe Le Monde, la stratégie demeure inchangée :« Un périmètre large nous protège des aléas conjoncturels et consolide notre résistance économique »,a-t-il écrit dansLe Mondedu 14 juin. La croissance interne est aussi programmée, avec le lancement, en janvier 2004, d'un magazine de fin de semaine. Reste que l'ampleur du déficit, qui nécessite une réduction des dépenses de 10 % sur trois ans, impose des choix. Ainsi le groupe se prépare-t-il à se laisser diluer dansLe Temps,faute de souscrire à une augmentation de capital du quotidien suisse dont il détient 20 %. De même, des discussions sont en cours avec des « professionnels » pour ouvrir le capital du Monde Imprimerie et le groupe étudie la possibilité de faire entrer un partenaire dans Presse Informatique, le joyau de la gestion d'abonnés de PVC.

L'absence de fonds propres impose surtout une gestion délicate des obligations remboursables en actions (ORA), souscrites à hauteur de 57 ME en 2002 et 5 ME en 2003. Pour rembourser, Jean-Marie Colombani a jusqu'au 7 décembre pour introduire Le Monde SA en Bourse sans redemander l'aval de la société des rédacteurs acquis par un vote favorable à 52 % en 2001. Difficile sans reprise fulgurante. Selon un banquier, l'idée serait donc d'attendre un rebond boursier significatif avant 2006-2007, date d'échéance des ORA, en se tenant fin prêt« comme des pompiers qui veillent à faire des alertes au feu ».Tout en misant, à terme, sur un aval des personnels« qui y verront leur intérêt ».

Envoyer par mail un article

Le Monde se prépare à la Bourse

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.