Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PUBLICITÉ EXTÉRIEURE

« Il nous fallait gagner en cohérence »

04/07/2003

Clear Channel France boucle sa réorganisation. Le groupe a nommé Cécile Chambaudrie directrice générale adjointe en charge du commercial. Les explications de Claude Duval, directeur général.

Pourquoi avoir créé une direction commerciale pour l'ensemble du groupe ?

Claude Duval.Les annonceurs et les agences médias n'ont pas les mêmes préoccupations. Les premiers souhaitent des interlocuteurs uniques, les seconds préfèrent garder un contact par support. L'arrivée de Cécile Chambaudrie, à la rentrée, permettra la mise en place d'une forte politique de présence auprès des annonceurs, sans pour autant court-circuiter les agences médias. Elle sera chargée de la coordination de l'ensemble des entités commerciales et de la présentation de l'offre totale du groupe Clear Channel France auprès des annonceurs.

Cette offre était confuse ?

C.D.Les annonceurs en avaient une vision segmentée.

Peut-on parler de clarification commerciale ?

C.D.Oui, mais il y a aussi, dans cette réorganisation, une idée de transversalité sans contrainte. L'objectif n'est pas nécessairement de lancer des produits communs aux différentes entités. Il est plutôt de monter des campagnes spécifiques utilisant tous les segments du groupe en fonction des problématiques des annonceurs. Ce sera du sur-mesure pour nos clients.

Concrètement, où en est votre réorganisation ?

C.D.Dans sa phase finale. Le but est de constituer un groupe homogène en rationalisant un certain nombre de fonctions et en faisant profiter les annonceurs de possibilités de transversalité. Clear Channel est, en France, le groupe de publicité extérieure qui est présent sur le plus de segments. Il était temps de l'organiser et de gagner en cohérence.

Cela passe par un volet social ?

C.D.Malheureusement oui, comme dans toute réorganisation. Le plan prévoit la suppression de 148 emplois. Nous étions 2 000, nous passons à 1 852. Il s'agit pour l'essentiel de postes doublons, mais nous avons aussi diminué le nombre d'agences locales.

Le management a également été remanié (1)...

C.D.Oui, maintenant il est global et transversal. Il recouvre toutes les entités du groupe, avec une exception pour France Rail, dont Pierre-Yves Lecharny, chargé des relations avec la SNCF, conserve la direction générale.

Comment se porte le marché de la publicité extérieure ?

C.D.Plutôt bien, sauf pour l'affichage grand format, où l'on se trouve toujours face à un vrai problème de prix. La politique de tarifs nets que nous avions mise en place n'a pas été suivie par nos concurrents et n'a pas donné les résultats escomptés. Nous avons l'impression qu'un certain nombre d'acteurs du marché préfèrent avoir de fortes augmentations tarifaires annuelles, afin de bénéficier de remises théoriques et faciales plus importantes. Je ne suis pas sûr que cela soit vraiment très sain.

(1) Le 16 janvier 2003, Jacques Machurot, président du groupe, a nommé Claude Duval directeur général, Vincent Piot directeur général du groupe en charge des opérations et des régions, Pierre-Yves Lecharny directeur de la communication, Laurence Dotrong directrice des finances et Édith Lafargue directrice des ressources humaines.

Envoyer par mail un article

« Il nous fallait gagner en cohérence »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.