Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

La Tribune sans Brégou

04/07/2003

Après l'éviction de Christian Brégou de la présidence de DI Group, l'éditeur de La Tribune manque cruellement de cadres... et de confiance en l'avenir.

C'est un nouvel épisode d'une histoire déjà passablement mouvementée que s'apprêtent à vivre les salariés de DI Group et de ses filiales, La Tribune, Investir ou Radio Classique. Leur PDG, Christian Brégou, dont le mandat arrivait officiellement à terme en septembre 2003, a été remplacé lundi par Alain Metternich, le PDG d'Investir. À cinquante-sept ans, ce spécialiste de la presse patrimoniale est un fidèle. Entré en 1984 comme chargé de mission au sein du groupe Investir, il en a gravi tous les échelons, se bâtissant la réputation d'un bon gestionnaire au sein de cette filiale rentable. C'est un schéma identique qui avait valu en 2002 au patron duJournal des finances, Michel Kempinski, de prendre la tête du groupe Valmonde, propriété de la famille Dassault.

Connu le 26 juin, le départ de Christian Brégou a créé la surprise. Plus que du manque de résultats de sa nouvelle formule, il ferait les frais des pertes financières enregistrées parLa Tribune. La pagination publicitaire recule de 14 % à fin mai 2003, après une chute de 32 % en 2002. Dans ce contexte, la nomination récente d'Anne-Marie Finkelstein au poste d'administrateur général deLa Tribune, conduite sans concertation avec l'actionnaire, aurait servi de détonateur.

Cette nouvelle péripétie laisse les équipes amères.« Nous ne bénéficions ni de la stabilité, ni de la pérennité de notre concurrentLes Échos: c'est usant,résume Olivier Nicolas, délégué du personnel.Nous espérons que cela ne donnera pas un coup d'arrêt à la relance du quotidien. »Après les départs d'Élisabeth Descombes, présidente de Radio Classique, Christian Ménanteau, son directeur général, Stéphanie de Bouillé, directrice de la communication, ou Bernard Mazurier, directeur délégué (sans compter Anne-Marie Finkelstein, dont le sort paraît compromis), le journal manque aujourd'hui de cadres. Et de confiance en l'avenir, alors que son propriétaire, LVMH, n'a jamais fait des médias une priorité.

Envoyer par mail un article

La Tribune sans Brégou

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.