Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

RADIO

Ménage à Europe1

11/07/2003

Une mauvaise ambiance à Europe 1 ? Non, pas d'ambiance du tout. »Le commentaire de cette journaliste en dit long sur le climat qui règne rue François1er après le départ de cadres et de voix historiques de la station. Sont partis Jérôme Lenfant, le rédacteur en chef des sports, dont l'adjoint, Pierre-Louis Basse, négocie son avenir, le chroniqueur économiste Jean-Louis Gombeaud, le rédacteur en chef du matin Philippe Bes et le correspondant à Bordeaux Bernard Abbadie. à la rentrée, Michel Grossiord n'assurera pas non plus sa revue de presse.

« Comme chaque année, à pareille période, nous pensons à la grille de rentrée,commente Hugues Durocher, secrétaire général de l'antenne d'Europe 1. Actuellement, nous travaillons sur les contenus, avec une vision à quatre ou cinq ans. Il faut renouveler le genre de la radio parlée. »Un point de vue qui diffère de celui d'Olivier Samain, délégué SNJ, selon lequel« ces départs ne sont pas anodins, les éléments qui partent apportaient de la valeur ajoutée ».

Sur le départ ?

De fait, dans les couloirs de la station, une autre interprétation circule : le directeur général de l'antenne, Jérôme Bellay, qui se sent les mains libres depuis la mort de Jean-Luc Lagardère, a été conforté mi-juin lors d'un séminaire de cadres à Cannes où il a été qualifié de« valeur sûre du groupe »par Arnaud Lagardère, et il aurait décidé de donner un sérieux coup de balai parmi les électrons libres de la station. Valeur sûre mais... sur le départ ? Selon certaines sources, Jérôme Bellay, confondateur de France Info, se verrait bien prendre la direction de la CNN à la française, en cours de montage.

Envoyer par mail un article

Ménage à Europe1

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.