Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

Les Échos jouent en double

11/09/2003

Le quotidien mettra en kiosques le 15 septembre une nouvelle formule en deux cahiers séparés. Sept millions d'euros vont être investis dans la relance.

Acôtoyer des industriels, les managers desÉchosont appris à les imiter. Rien n'a été laissé au hasard dans la mise en place de la nouvelle formule du quotidien, qui s'est imposée lorsque le journal a décidé de recourir aux imprimeries duMondepour poursuivre son développement. Le 15 septembre, les 117 500 acheteurs du titre économique découvriront pour le même prix (1,20 euro) un format berlinois au logo légèrement retouché et au contenu relevé par l'utilisation de la couleur et de l'infographie, la photo débarquant en complément des traditionnels dessins. La maquette a été reprise par Jean Bayle, avec le souci de rendre plus digeste un journal qui s'est épaissi de 26 pages en quinze ans.Les Échoss'articulent désormais autour de deux cahiers. Le premier rassemble les sujets de macroéconomie, le second la vie des entreprises et la cote boursière. Quant au supplémentLes Échos week-end,il formera le vendredi un cahier supplémentaire. D'autres suppléments en troisième cahier sont à l'étude. La rédaction reçoit le concours de vingt journalistes et accueille un directeur artistique, Jérôme Billère, transfuge du groupe Tests.

Trois ans de préparation

Le quotidien ouvre par ailleurs au marché de nouveaux espaces publicitaires.« La présence de la cote freinait la vente de la seconde partie du journal »,explique Éric Noblet, directeur délégué. La nouvelle formule aménage des offres sur deux unes et deux « der ». En contrepartie, les tarifs publicitaires augmentent de 1,5 à 2 %.« Nous posons les bases pour les dix ans qui viennent »,considère le directeur général, David Guiraud.

Cette nouvelle formule, préparée depuis trois ans et accompagnée d'une refonte du site Web, bénéficiera d'une campagne de 2,5 à 3 millions d'euros, sur un investissement global de 7 millions pour les douze mois à venir. L'agence choisie, BDDP&Fils, ratisse large en signant « On comprend mieux le monde à travers l'économie ». Avec son premier cahier, le quotidien souhaite en effet toucher un public intéressé par l'économie en général et pas seulement par la vie des entreprises.

Envoyer par mail un article

Les Échos jouent en double

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.