Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

Axel Springer France à la mode M6

11/09/2003

Rémy Dessarts, le tout nouveau patron d'Axel Springer France (Télé magazine,Bien dans ma vie,Men's Health), ne cache pas ses ambitions. L'ancien directeur de l'information de M6 et éditeur deCapital(Prisma Presse) prévoit pour 2004,« à coup sûr », un lancement de titre accompagné d'une campagne de publicité télévisée. Histoire de profiter à plein de la levée, le 1er janvier, de l'interdit sur le secteur de la presse.« Cela vaut le coup d'attendre »,estime-t-il.

Devenir le plus petit des cinq grands

D'ici là, le successeur de Francis Morel a profité de la rentrée pour faire le point sur ses projets :« Nos concepts de féminins sont les plus avancés. Nous travaillons plutôt sur des mensuels avant de nous lancer plus tard, je l'espère, dans la création d'hebdomadaires. »Tous ne verront pas le jour. Un titre a déjà été mis au panier cet été à la suite de tests négatifs.

Celui qui fut le dauphin du patron de Prisma Presse, Axel Ganz, affiche sa volonté de faire, à terme, de cette structure d'à peine cent salariés« le plus petit des cinq grands »groupes de presse français aux côtés d'Hachette, de la Socpresse, d'Emap et de Prisma.« Essentiellement par le biais de lancements,précise-t-il,car le marché français s'y prête, à condition d'être innovant et en rupture. »Une stratégie« à la M6 appliquée à la presse », selon lui. Après une« bonne année »et un« très bon été », le chiffre d'affaires d'Axel Springer France devrait atteindre les 40 millions d'euros, contre 33,9 millions en 2002. Encore loin des 531 millions de Prisma Presse.

Envoyer par mail un article

Axel Springer France à la mode M6

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.