Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

FINANCES

Nouveau modèle pour Boursorama

18/09/2003

En devenant la propriété du courtier en ligne Fimatex, le portail Boursorama a dû entièrement redéfinir son modèle économique.

En rachetant, au printemps 2002, le portail d'informations financières Boursorama, puis à la fin de l'année le courtier en ligne Selftrade, la Société générale, via son courtier Fimatex, s'est assuré le leadership français du courtage en ligne, sous la marque Boursorama Invest. La banque s'est offert de surcroît le support de communication incontournable du marché - le portail Boursorama draine près de 80 % de l'audience du secteur, avec 250 000 visiteurs uniques par jour et 200 millions de pages vues par mois. D'ailleurs, depuis ce rachat, le budget marketing du courtier a été supprimé.« Nous avons sur le portail un espace publicitaire réservé à notre offre de courtage »,explique Vincent Taupin (ex-Fimatex), PDG de Boursorama. Pourtant, en devenant propriété de Fimatex, le portail a perdu son portefeuille d'annonceurs composé de courtiers concurrents.« Nous avons instantanément su que nous allions assécher le chiffre d'affaires publicitaire de Boursorama,confirme Vincent Taupin.L'enjeu consistait à être capable de revenir au même niveau rapidement, et donc de redéfinir notre modèle économique. »

Facturation à la présence

Pari tenu. Boursorama, qui a internalisé sa régie il y a bientôt un an, a réalisé 1,7 million d'euros de chiffre d'affaires publicitaire sur le premier semestre 2003. Outre des annonceurs commerciaux (voyagistes, luxe, automobile, hi-fi, etc.), le portail propose aux sociétés cotées des espaces pour leur communication financière.« Nous ne vendons pas au clic mais à la présence, comme dans les supports hors ligne »,souligne Catherine Gotlieb, directrice de la régie.

Boursorama a également des revenus en B to B, qui ont représenté près de 1 million d'euros au premier semestre. Le portail vend ses services en marque blanche à d'autres sites comme investir.fr, tf1.fr ou des sociétés cotées. Une version payante, sans publicité, avec tous les marchés du monde en temps réel, est également proposée aux professionnels (150 à 400 euros par mois).

Reste que Boursorama réalise 94 % avec son activité de courtage en ligne (40 millions d'euros au premier semestre 2003), avec 132 000clients en France, 30 000 en Allemagne et 10 000 en Espagne. Après quatre années de pertes consécutives, la société, cotée en Bourse, compte renouer avec les profits en 2004. Et prévoit également de communiquer à nouveau dans les médias.

Envoyer par mail un article

Nouveau modèle pour Boursorama

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.