Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

Psychologies magazine décline sa marque

09/10/2003

Porté par une diffusion qui s'est envolée de 230 % sur cinq ans, pour atteindre 248 907exemplaires en 2002,Psychologies magazinedonne le coup d'envoi d'une offensive de notoriété tous azimuts. Depuis quelques mois, les lecteurs de la presse quotidienne régionale peuvent lire de pleines pages estampilléesPsychologies.Au menu, des sujets rédactionnels tels que « Mariage d'amour ou amour du mariage », « Parents-ados, les clés du dialogue »... C'est le résultat d'accords passés avec huit quotidiens régionaux par le directeur général dePsychologies,Arnaud de Saint-Simon, dans le but d'étendre l'achat du titre hors des grandes villes. D'autres quotidiens devraient suivre prochainement.

Dans ce qui s'apparente à une déclinaison de marque, l'offensive n'épargne pas la télévision. France 5 diffusera le 12 octobre la première d'une émission hebdomadaire :Psychologie, un moment pour soi.Celle-ci est coproduite parPsychologieset la société Cinétévé de Fabienne Servan-Schreiber, une nièce de Jean-Louis Servan-Schreiber, le président et propriétaire du magazine. L'équipe de l'émission, présentée par Maitena Biraben, s'appuiera sur celle du magazine mais, pour respecter la législation, logo et orthographe de l'émission sont différents.

Bond du chiffre d'affaires

« Les problèmes de l'éducation des enfants ou de l'épanouissement personnel sont communs à tous »,explique Jean-Louis Servan-Schreiber. Le concept du journal sera exporté. Un accord vient d'être signé avec Hachette Filipacchi Médias, qui prévoit des lancements dePsychologiessous licence ou en joint-venture. Trois ou quatre déclinaisons devraient voir le jour en 2004. L'équipe française formera le personnel, fournira des méthodes et une partie du contenu.« C'est une stratégie de journaliste fondée sur la déclinaison d'un contenu éditorial »,poursuit Jean-Louis Servan-Schreiber. Elle ne laisse pas les publicitaires indifférents : accompagnant la hausse de la diffusion, le chiffre d'affaires commercial a bondi, selon Secodip, de 76 % sur la période janvier-août 2003 par rapport à la même période de 2002. Le chiffre d'affaires total dePsychologiesdevrait croître de 25 % cette année, à 21 millions d'euros.

Envoyer par mail un article

Psychologies magazine décline sa marque

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.