Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

IDG entrevoit la reprise à l'heure digitale

09/10/2003

Le groupe américain, éditeur du Monde informatique, repart à l'assaut du marché français avec le lancement, prévu fin novembre, de deux magazines : Digital World et CSO.

L'Américain Patrick J. McGovern croit à la reprise. De passage à Paris, il y a quelques jours, le chairman et fondateur du groupe américain IDG, éditeur notamment, en France, duMonde informatique,s'est dit prêt à repartir à l'assaut du marché.« Le moment est venu de lancer de nouvelles publications »,a-t-il confié àStratégies.Fin novembre, la filiale française mettra donc en kiosquesDigital World,un magazine trimestriel appelé à devenir mensuel en cas de réussite. Le titre, développé avec succès dans plusieurs pays, dont la Chine, sera simultanément lancé en Allemagne. Il ciblera les accros de toutes les technologies numériques, que ce soit la vidéo, la photo ou l'informatique. Le groupe prévoit une diffusion à 60 000exemplaires.

De belles occasions pour la presse B to B

Sur une cible moins grand public, IDG France lancera parallèlement, toujours au mois de novembre, le trimestrielCSO,abréviation de Chief Security Officer. Ce titre traitera des questions de sécurité informatique. «Avec la reprise, la presse B to B a encore de belles cartes à jouer, à condition de segmenter et de qualifier toujours plus précisément son audience »,explique Éric Ochs, directeur général de la filiale française.

Paradoxalement, le lancement le plus prometteur devrait prendre la forme, dès janvier 2004, d'une modeste newsletter :Bio IT.Elle consacrera le mariage de la biologie et des nouvelles technologies et visera 4 000 à 5 000professionnels des sciences de la vie : laboratoires de recherche, centres médicaux, etc.« Après l'explosion des PC au début des années quatre-vingt, puis l'avènement d'Internet à la fin des années quatre-vingt-dix, c'est la prochaine révolution »,affirme Patrick J. McGovern, qui estime ce marché à 100 milliards de dollars (86 milliards d'euros) dans le monde à l'horizon 2012-2015. Pour le patron d'IDG, cette newsletter est une façon de prendre date.

De fait, nul ne peut nier au fondateur d'IDG ses talents de visionnaire. Sous son impulsion, le groupe fut l'un des premiers, en 1980, à prendre pied en Chine. Avec une trentaine de titres en joint-ventures, l'Américain y a réalisé l'an passé 200 millions de dollars (172,2 ME) de chiffre d'affaires, sur un total de 2,6 milliards de dollars (2,2 milliards d'euros) dans le monde. Personne n'a oublié non plus l'aventure deThe Industry Standard,ce titre emblématique de la folie Internet. Au plus fort de la bulle, en 2000, ses revenus ont grimpé jusqu'à 180 millions de dollars (155 ME), avant de dégringoler brutalement à 40 millions (34,5 ME). In fine, le titre a mis la clé sous la porte, mais selon McGovern, les actionnaires d'IDG n'ont pas eu à s'en plaindre.« Cela n'a pas duré mais le groupe en a bien profité. »Qui a dit qu'un magazine devait durer toujours ?

Envoyer par mail un article

IDG entrevoit la reprise à l'heure digitale

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.