Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉVISION

Les thématiques en panne

30/10/2003

L'année 2002 a été difficile pour les chaînes thématiques, selon le bilan annuel que publie le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). S'il y a de plus en plus d'abonnés (5,45 millions, en hausse de 10 %) et d'audience (près de 11 % selon Médiamétrie), les recettes globales stagnent à 847,5 millions d'euros, un niveau quasi identique à celui de 2001. Selon le CSA, ce montant aurait même été en baisse de 3 % sans le lancement de nouvelles chaînes en 2002. Le chiffre d'affaires moyen par chaîne, en effet, diminue : il est passé de 9,53 à 9,21 millions d'euros. Quant au chiffre d'affaires moyen par abonné, il recule de 164 à 154 euros.

Prime à l'ancienneté

« C'est la première fois depuis la naissance des chaînes de complément que l'on enregistre un tel coup d'arrêt de la croissance du chiffre d'affaires global »,déplore le CSA, qui explique ce coup de frein par une concurrence plus forte, notamment dans la fiction et la jeunesse, un tassement des recettes d'abonnement et la baisse de 2 % des recettes publicitaires, à 134,2 millions d'euros. Au prix de coupes drastiques dans leurs charges, les chaînes thématiques ont réduit leurs pertes, qui s'élèvent à 81millions d'euros, contre 117 millions un an plus tôt.

Logiquement, ce sont les chaînes « historiques » (de plus de dix ans) qui s'en tirent le mieux. Canal J, Canal Jimmy, Ciné Cinéma, Eurosport, MCM, Paris Première et Planète affichent toutes un résultat net positif. Elles représentent un tiers du chiffre d'affaires global des chaînes thématiques et 27 % de leurs recettes publicitaires.

Envoyer par mail un article

Les thématiques en panne

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.