Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉVISION

Euronews entre global et local

20/11/2003

La chaîne d'info européenne renforce sa couverture mondiale tout en se lançant dans une politique de décrochages nationaux.

Un trésor caché au fond du jardin » :c'est ainsi que Philippe Cayla définit Euronews, la chaîne d'information européenne dont il a pris la présidence en avril. Après le retrait du britannique ITN (49 %), le capital est de nouveau partagé entre dix-neuf chaînes publiques européennes. Le plan de marche sur cinq ans prévoit de renforcer le positionnement européen de la chaîne.« Nous serons l'instrument du débat démocratique et de la formation d'une opinion européenne »,explique Philippe Cayla. Dès janvier 2004, la chaîne, diffusée en sept langues dans soixante-dix pays, et qui touche 140 millions de foyers en Europe, va ouvrir un bureau permanent à Bruxelles. De nouvelles langues de diffusion sont à l'étude, en particulier le polonais, le turc et l'arabe. La numérisation des chaînes de production va se poursuivre et l'habillage sera rafraîchi.

Ni actionnaire de poids, ni réseau mondial

Pour mieux penser « global », Euronews reprend la formule de Mc Luhan : la chaîne agit « local ». Alors qu'elle émet depuis un seul signal satellite à Écully, près de Lyon, elle va lancer en janvier des décrochages nationaux sur ses principaux marchés.« Ce sera l'occasion de capter des annonceurs nationaux »,espère Philippe Cayla. Ces nouveaux espaces seront commercialisés par France Télévisions Publicité. Par ailleurs, Euronews se positionne, faute de mieux, en sous-traitante de la future chaîne d'information internationale.« Elle ne devrait pas concurrencer Euronews économiquement parlant, mais pourrait lui faire de l'ombre en termes d'image »,regrette Philippe Cayla.« PME de province »,selon son PDG, la chaîne européenne, contrairement à CNN ou BBC World, n'a ni actionnaire de poids ni réseau mondial. Enfin, déplore Philippe Cayla,« la France n'assure que 10 % du budget d'Euronews[30 millions d'euros en 2003]et ne représente qu'un millième du budget de l'audiovisuel extérieur...comme de celui de France Télévisions. »

Envoyer par mail un article

Euronews entre global et local

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.