Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

Le Figaro s'attaque au Livre CGT

27/11/2003

Suivront, suivront pas ? Après la surprise provoquée par la sortie duFigarodu Syndicat de la presse parisienne (SPP), les acteurs de la presse quotidienne se demandent qui emboîtera le pas au quotidien de la Socpresse.Le Figaropèse en effet pour quelque 25 % des recettes du SPP, à égalité avecLe Monde, dont la position est très attendue. Alors queLe Parisiena déjà ouvert une première brèche dans l'unité des quotidiens en prenant lui-même en main sa distribution, le geste duFigaroporte un coup décisif à l'édifice syndical bâti après-guerre en grande partie par... Robert Hersant lui-même. Le patron historique de la Socpresse avait en effet acheté la paix sociale en négociant, dans le cadre de ce syndicat, des accords avec le Livre CGT.

Ce sont ces accords sur les salaires, les horaires de travail, etc., qui sont, pourLe Figaro, remis à plat, alors que la Socpresse doit diminuer ses coûts pour séduire les investisseurs, dans le cadre de l'actuelle recomposition de son capital.

Aides insuffisantes

Le message d'Yves de Chaisemartin, le patron du groupe, s'adresse donc directement au Livre et aux éditeurs, mais aussi à l'État dont les aides sont jugées insuffisantes par la presse quotidienne. Le 20 novembre 2003, dans le cadre du congrès de la Fédération nationale de la presse française à Bordeaux, le ministre de la Culture et de la Communication, Jean-Jacques Aillagon, a annoncé qu'il souhaitait« l'élaboration en commun d'un plan national pour la presse », afin de répondre aux difficultés spécifiques de ce secteur en France.

Envoyer par mail un article

Le Figaro s'attaque au Livre CGT

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.