Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Internet

BNP Paribas, un portail unique pour modèle économique

27/11/2003

Avec son site bnpparibas.net, la banque veut faire d'Internet une source de la relation client génératrice de profits.

Une seule adresse pour tous les services. C'est l'option prise par la banque BNP Paribas pour faire d'Internet un canal de la relation client, générateur de contacts et de profits. Le portail bnp paribas.net est désormais le seul point d'entrée sur le Web pour les clients qui peuvent aussi bien y gérer leurs comptes, faire opposition, s'informer sur tous les produits et services de la banque, rechercher les horaires d'agences et accéder aux sites de proximité des agences régionales.« Depuis la création de bnp.net en 1998, site payant consacré à la gestion de comptes, la banque a créé près de quatre cents sites pour les particuliers,rappelle Jérôme de Labriffe, le responsable de l'équipe Internet de BNP Paribas.Chacun de ces sites proposait une partie de notre offre bancaire, ce qui rendait le processus global de souscription difficile à gérer. »Ajoutons : cher et peu efficace...

Visibilité accrue pour les services payants

« En donnant accès sur un même site à la gestion des comptes et à toute notre offre bancaire, et en permettant au client de se renseigner au mieux en amont, nous suscitons la demande pour nos produits tout en valorisant les rendez-vous en agence »,poursuit Jérôme de Labriffe. Sur le portail, les clients ont accès en effet aux mêmes descriptifs produits que les chargés de clientèle et peuvent même passer commande en ligne.« Internet renforce et fluidifie la relation client »,ajoute le responsable Internet de BNP Paribas. Avant de partir à la conquête de nouveaux clients, la banque a bien compris qu'il valait mieux rentabiliser ceux déjà acquis en leur vendant des produits complémentaires. Et Internet en tant que vecteur d'information est là pour y aider. Mais le Web est aussi en soi une source de profit. Bnpparibas.net, en donnant une plus grande visibilité à ses services payants à valeur ajoutée (gestion de comptes, ordre de Bourse, descriptifs détaillés des produits bancaires, etc.), compte bien, d'ailleurs, en développer l'utilisation. Pour augmenter le nombre de consultations, donc cette source de revenus, la banque a renoncé à sa formule d'abonnement lancée en 1998 (7 euros/mois) et opté pour une formule plus indolore pour le client : un paiement à la consultation de 0,50euro la journée, avec une limitation de 6 euros par mois (les consultations n'étant pas facturées au-delà).

900 000 utilisateurs réguliers fin 2004 ?

Reste à convaincre les clients d'utiliser davantage Internet. Sur ses 6 millions de clients, BNP Paribas a fourni un code d'accès Internet à 2 millions d'entre eux. Mais seuls 30 % sont aujourd'hui utilisateurs du site, soit 650 000 personnes par an qui consultent plusieurs fois par mois leurs comptes. L'ambition de la banque est d'atteindre les 900 000 utilisateurs fin 2004. Les conseillers commerciaux vont d'ailleurs être formés à l'offre multimédia de la banque, qui va déployer, dans le même temps, un programme hors-médias (PLV, envoi de mailing, messages sur les relevés de compte, etc.) pour faire connaître son portail.« Le développement d'Internet en France passe, pour les grands groupes, par une homogénéisation de l'offre et une mise en cohérence, ce qui permet de mutualiser les coûts et de générer du profit. Il est là, le modèle économique sur Internet »,résume Jérôme de Labriffe. À la BNP Paribas, la mutualisation des sites a permis de réaliser une économie de plus de 20 % sur le budget Internet, estimé pour 2003 et 2004 autour de 5 millions d'euros par an.

Envoyer par mail un article

BNP Paribas, un portail unique pour modèle économique

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.