Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE GRATUITE

Les quotidiens veulent se défendre

04/12/2003

Pour contrer le développement programmé des gratuits Metro et 20 Minutes en régions, les éditeurs de presse quotidienne régionale travaillent sur un projet de syndication publicitaire.

Le troisième réseau. »Tel est le nom donné par les éditeurs de la presse payante à la contre-offensive qu'ils mijotent pour endiguer le développement annoncé deMetroet de20Minutesen province. L'idée est de s'inspirer deMarseille plus,un gratuit édité par le quotidien payantLa Provence.Ces titres seraient financés par la publicité locale mais surtout - c'est l'intérêt d'une association - par un couplage publicitaire national sur le modèle de PQR 66.

Derrière ce projet, on trouve trois des plus grands éditeurs français : le groupe Amaury (Le Parisien), la Socpresse (Le Progrès de LyonetLa Voix du Nordà Lille, qui ont chacun des projets de gratuits avancés) et le groupe Hachette Filipacchi Médias (La ProvenceetNice matin). Ils tentent de rallier à leur causeMidi libre(groupe Le Monde) et plusieurs quotidiens de province, comme ceux du groupe Sud Ouest.« Les discussions avec nos grands confrères de la presse quotidienne régionale ont pris une dimension plus précise depuis l'entrée de TF1 dans le capital deMetro, reconnaît Gérald de Roquemaurel, PDG d'Hachette Filipacchi Médias.Nous avons un écho plus favorable. Mais rien n'est finalisé. Nous en sommes au stade des discussions d'approche. »La situation de Paris apparaît plus complexe. Qui, duParisienou duFigaro,relèvera le gant face à20MinutesetMetro,déjà installés ?

Condamnés à s'entendre

Les éditeurs de la presse payante savent pourtant qu'ils sont condamnés à s'entendre vite. En face, les deux gratuits ne font pas mystère de leurs appétits en province. Déjà présent à Lyon et à Marseille,Metrovise pour 2004 les villes de Lille, Nantes, Strasbourg, Bordeaux et Toulouse.« Lyon est déjà rentable,affirme Valérie Decamp, directrice générale de Metro France.Nous allons suivre ce modèle avec une diffusion de 30 000 exemplaires en moyenne par ville. Nous souhaitons constituer à nous seuls une forme de PQR 66 à l'horizon 2005-2006. »De son côté,20 Minutesprépare lui aussi son offensive dans les grandes métropoles régionales en attendant le feu vert définitif de ses actionnaires. À terme, les deux scandinaves souhaitent doter d'un gratuit toutes les agglomérations de plus de 300 000 à 400 000 habitants.

Pour contrer cette stratégie de conquête éclair, il reste à séduire les sceptiques comme Gérard Lignac, le PDG desDernières Nouvelles d'Alsaceet deL'Est républicain.« Il faut faire ses comptes soigneusement, je ne suis pas sûr que la formule fonctionne »,tempère-t-il. Une prudence qui n'exclut pas une certaine méfiance.« Les éditeurs sont plus habitués à se chamailler entre eux qu'à faire front ensemble, même devant un danger imminent »,explique, lui aussi sceptique, un observateur. Aux dernières nouvelles, certains éditeurs de province ont d'ailleurs déjà envisagé des coéditions et pris contact avec...Metroet20 Minutes.

Envoyer par mail un article

Les quotidiens veulent se défendre

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.